fbpx

To Proí du vendredi 11 juin 2021

To Proí du vendredi 11 juin 2021

ACTUALITÉ NATIONALE

1-Modifications du code pénal et du code de procédure pénal : Le pied de nez de Macky aux associations de défense des homosexuels

Dans le projet de loi modifiant la loi n°65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal et le projet de loi modifiant la loi n°65-61 du 21 juillet 1965 portant Code de procédure pénale, des mesures contre l’homosexualité ont été corsées. Toutefois, cela pourrait être la porte ouverte contre d’autres dérives autoritaires.

Le gouvernement du Sénégal a adopté, hier, en Conseil des ministres, le projet de loi modifiant la loi n°65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal, de même que le projet de loi modifiant la loi n°65-61 du 21 juillet 1965 portant Code de procédure pénale. Adoptées par l’Assemblée nationale, le 28 octobre 2016, ces modifications offrent aux autorités judiciaires une marge de manœuvre beaucoup plus large pour combattre les menaces terroristes à la porte du Sénégal. Elles offrent également un éventail de possibilités pouvant mener à la restriction des libertés.

C’est, en substance, ce que dénonçait déjà, en 2016, Amnesty International. L’adoption de ces deux textes de loi permet de revenir sur les ‘’dangers’’ qui guettent la liberté d’expression ou encore l’Etat de droit au Sénégal. Elle constitue également un premier pas vers ce qui pourrait aboutir à une criminalisation de l’homosexualité.

En effet, cette question, au cœur de l’actualité, déchaîne les passions, surtout depuis le rassemblement du 23 mai dernier organisé par le collectif And Défar Jikko Yi. Ayant reçu l’approbation des chefs religieux et de la majorité des franges de la société, elle a servi de prétexte pour demander la criminalisation de l’homosexualité. Avec l’adoption des projets de loi modifiant le Code pénal et le Code de procédure pénale, le gouvernement semble aller dans le sens des populations, malgré les pressions des organismes internationaux.

2-Malick Gackou (GP) : « À présent, il nous faut sauver le Sénégal, et cela n’a pas de prix »

C’est un appel pour l’unité de l’opposition. Surtout en perspective des élections locales prévues au mois de janvier prochain. A Kaolack où il se trouve présentement pour une tournée politique, le président du Grand parti (GP) Malick Gackou a déclaré qu’à présent, « il nous faut sauver le Sénégal, et cela n’a pas de prix ».

« Le Sénégal vit une crise socio-économique sans précédent, exacerbé par la pandémie de la Covid-19. Les difficultés vécues par les populations ont entraîné un mal-vivre qui a installé une vive tension sociale avec une accélération sans précédent de la paupérisation et des inégalités », a-t-il affirmé dans un communiqué parcouru par Seneweb, ce jeudi 10 juin.

A l’en croire, le point culminant a été les récentes évènements du mois de mars dernier qui ont basculé le pays dans une violence inouïe qu’il serait dangereux de ne pas décrypter.

En effet, celle-ci traduit la forte aspiration du peuple souverain au changement. « Devant l’impérieuse nécessité de la réaliser, l’opposition n’a d’autre alternative que de s’unir. C’est tout le sens de l’appel historique que j’adresse depuis le Saloum à toutes les forces vives de la nation, pour une unité intégrale de l’opposition, des mouvements citoyens et de la société civile », a soutenu le patron du GP.

Malick Gackou ajoute : « Cette union sacrée devra servir de déclic pour sonner le glas du régime de Macky Sall dès le 23 janvier 2022 et abréger les souffrances du peuple sénégalais fortement préoccupé par l’instauration d’une société démocratique, libre, solidaire qui sera l’amorce d’une ère de progrès et de développement économique et social pour notre pays. »

3-Contrebande pharmaceutique et trafic de drogue à Mbour : 4,5 t de faux médicaments et 1 683 kg de chanvre indien saisis

La contrebande de médicaments et le trafic de drogue constituent des fléaux qui prennent de l’ampleur, de jour en jour. La brigade maritime de Mbour vient de réussir un coup de maître, en mettant le grappin sur une importante quantité de faux médicaments et de chanvre indien.

En 24 heures, la brigade maritime de Mbour a réussi deux grands coups. Le lieutenant-colonel Ibrahima Camara, Chef de la Subdivision maritime de la douane sénégalaise, renseigne que 4,5 tonnes de faux médicaments ont été interceptées. L’évaluation des produits saisis a été effectuée en collaboration avec des pharmaciens agréés. Il s’agit principalement d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires, de fortifiants, d’antiparasitaires, d’anti-rhumes, d’antalgiques, d’antiallergiques, d’aphrodisiaques, de sérums antitétaniques et de solutés, pour une valeur totale de 518 317 816 F CFA.

‘’Cette importante saisie de médicaments, explique-t-il, fait suite à celle effectuée à Keur Ayip et dont la valeur dépassait un milliard et demi de francs CFA. Il faut rappeler que dans la même veine, la Subdivision des douanes du port de Dakar a récemment déjoué une tentative de déversement sur le territoire national de plus de 580 tonnes de déchets plastiques convoyées par un navire étranger’’. Le lieutenant-colonel Camara ajoute que deux individus ont été appréhendés ; que l’enquête suit son cours.

Opération ‘’Bouclage du littoral’’

La deuxième saisie concerne du chanvre indien. ‘’Les agents des brigades maritimes des douanes de Mbour et de Fimela ainsi que leurs collègues des subdivisions de Fatick et de Kaolack ont effectué d’importantes saisies de produits prohibés, entre le 1er et le 8 juin 2021. Ces saisies, qui portent sur 1 683 kilogrammes de chanvre indien, ont eu lieu entre la Petite Côte, la région de Fatick et celle de Kaolack’’, informe-t-il.

Revenant sur l’opération, l’Administration des douanes a expliqué, à travers un communiqué, que ‘’la première saisie a été effectuée le mardi 1er juin 2021 par la brigade maritime des douanes de Fimela dans les bolongs. Il s’agit d’une pirogue avec, à bord, 225 kg de chanvre indien. La drogue était conditionnée dans 9 colis de 25 kg chacun. La contrevaleur du chanvre indien est estimée à 17 175 000 F CFA. La pirogue et le moteur ont également été saisis’’.

Toujours dans la région douanière du Centre, précise la source, ‘’’les unités de la subdivision de Kaolack ont réalisé, entre le 5 et le 8 juin, des saisies de 713 kg de chanvre indien pour une contrevaleur totale estimée à 57 040 000 F CFA. Il s’agit de la brigade du pont Serigne Bassirou Mbacké, de la brigade mobile de Kaolack, de la brigade commerciale de Keur Ayip et du poste des douanes de Saboya’’.

Cette saisie entre dans le cadre d’une opération dénommée ’’Bouclage du littoral’’ initiée ‘’avec l’autorisation de l’autorité pour surveiller tous les points de déchargement’’.

Pour le lieutenant-colonel Camara, ce qu’il y a de retenir, est ‘’qu’avec le développement des téléphones portables, les trafiquants ont une arme supplémentaire, parce qu’on doit constater que toute surface, tout point du littoral peut être un lieu de débarquement. C’est pour cela que nous devons être vigilants et changer de comportement, en nous adaptant aux méthodes des trafiquants’’.

4-Kaolack : FRAPP exige la libération immédiate et sans condition de Kilifeu

Kilifeu de Y en a marre vient d’obtenir un retour de parquet au commissariat central de Kaolack. Son sort n’est pas encore fixé par les autorités compétentes, ce, après qu’il a été déféré ce jeudi 10 juin. Quoique les membres de FRAPP réclament sa libération immédiate et sans condition.

« Le mercredi 09 juin 2021, le camarade Kilifeu de Y en a marre, participant à la marche nationale organisée à Kaolack par les prestataires et autres travailleurs de la Senelec en quête d’un recrutement, a été arrêté avec d’autres manifestants. A l’heure actuelle, tous les autres manifestants arrêtés avec Kilifeu ont été libérés hier tard dans la soirée et Kilifeu déféré au Parquet », a rappelé le mouvement dans un communiqué reçu.

Non sans « dénoncer l’utilisation disproportionnée de la violence sur les manifestants pacifiques et le traitement sélectif du cas Kilifeu dont, selon eux, la seule explication est la panique d’un État oppresseur qui veut casser la fédération des luttes sociales portée par FRAPP et Y en a marre partout au Sénégal ».

Par ailleurs, le FRAPP a exigé également la satisfaction des revendications des prestataires de la Senelec.

5-Décès de 3 agents de Leral.net : La sanction est tombée pour le chauffeur du « camion fou »

Le chauffeur Sidy Traoré a écopé, ce jeudi 10 juin, d’une peine d’un an d’emprisonnement. Agent aux Grands moulins de Bamako (Mali), il a comparu pour les délits d’homicide involontaire et de défaut de maîtrise, suite à l’accident qui a causé la mort de trois agents de Leral.net, sur la route de Kédougou.

Le juge du tribunal de Tambacounda a prononcé également à son encontre le paiement d’une amende de 106 000 F CFA. Le coupable a vu aussi son permis être suspendu pour une durée de deux ans.

En l’absence des familles des trois victimes, les intérêts civils ont été réservés.

Abou Ousmane Sy (journaliste), Mamadou Yoro Diallo (cadreur) et Ousmane Ndiaye (chauffeur) sont décédés le lundi 31 mai à Kédougou, lors de la tournée économique du président Macky Sall.

La voiture de l’équipe de reportage, qui avait devancé le cortège présidentiel resté à Tambacounda, a eu un choc frontal avec le « camion fou » conduit par Sidy Traoré.

ACTUALITÉ INTERNATIONALE

6-Mali : Emmanuel Macron a annoncé « la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure »

Le président Macron veut « transformer » en profondeur la présence militaire française au Sahel. C’est ce qu’il a expliqué, jeudi 10 juin, au cours d’une conférence de presse. Concrètement, cela signifie une réduction des effectifs français dans la région, et « la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure », au profit d’une alliance internationale associant États de la région et Européens. Explications.

« La forme de notre présence » au Sahel « n’est plus adaptée à la réalité des combats », a déclaré le président Macron. Concrètement, l’annonce faite jeudi soir ne signifie pas que la France se retire de la région, mais qu’elle va réduire ses effectifs.

Emmanuel Macron a parlé de « plusieurs centaines de soldats » contre plus de 5 000 aujourd’hui. Il a aussi évoqué la fermeture de certaines bases de l’armée française, sans préciser lesquelles. Mais c’est surtout le cadre de cette présence française qui va évoluer. L’idée est de se concentrer exclusivement sur la lutte contre le terrorisme et non plus de sécuriser de vastes zones où les États concernés peinent à reprendre pied.

Et de le faire au sein d’une alliance internationale. Une alliance structurée autour de la force européenne Takouba, lancée en mars 2020, et « appelée à monter en puissance », a dit Emmanuel Macron. La France restera la colonne vertébrale de cette force à laquelle seront associées d’autres armées africaines et internationales.

7-Niger: deux policiers et un gendarme nigériens tués à la frontière algérienne

Deux policiers et un gendarme ont été tués tôt ce jeudi matin par des hommes armés non loin de la frontière algérienne. La patrouille mixte quotidienne de la gendarmerie et de la police est tombée dans une embuscade à 4 km d’Assamaka le dernier poste militaire nigérien en direction de l’Algérie. Les bandits armés ont fui vers la frontière malienne poursuivis par un détachement de l’armée nigérienne.

8-Brésil: la Cour suprême donne son feu vert pour la tenue de la Copa América

ACTUALITÉ SPORTIVE

9- l’Algérie proche du record d’incivilité sur le continent

L’équipe nationale d’Algérie, opposée vendredi à celle de la Tunisie, pourrait battre le record d’invincibilité chez les sélections africaines, à condition de ne pas perdre cette rencontre amicale.

En battant le Mali 1-0 dimanche dernier au stade Mustapha Tchaker de Blida (banlieue d’Alger), les champions d’Afrique en titre avaient enchaîné avec un 26-ème match sans défaite, égalant ainsi le record africain détenu par la Côte d’Ivoire.

Entre 2010 et 2013, la sélection ivoirienne qui comptait en son sein les frères Yaya et Kolo Touré et autres Didier Drogba et Gervinho, étaient restés 26 matchs sans défaite.

Après avoir égalé le record des Eléphants, les coéquipiers de Riyad Mahrez pourraient désormais régner seuls sur le continent en reproduisant avec un 27-ème match sans défaite, ce vendredi, contre les Aigles de Carthage à Tunis, pour le troisième et dernier match amical du mois de juin.

Dans le cadre de cette fenêtre internationale, les Fennecs ont battu les Mourabitounes de Mauritanie 4-1 et les Aigles de Mali 1-0.

Au niveau mondial, le record mondial d’invincibilité chez les sélections est détenu par l’Espagne qui a enchainé 35 rencontres sans défaite entre 2007 et 2009.

La Roja avait remporté l’Euro en 2008 avant d’enchaîner avec la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

10-Coupe nationale : le Jaaraf élimine Teungeth FC

Le Jaraaf de Dakar s’est qualifié jeudi pour les 16e de finale de la Coupe du Sénégal en venant à bout de Teungueth FC, 2-1 à l’issue de la séance des tirs au but.

Les deux équipes étaient à égalité, 1-1, à la fin du temps réglementaire et des prolongations de cette affiche-phare des 32e de finale de cette compétition.

Teungueth FC est le détenteur de la Coupe du Sénégal, depuis sa victoire (1-0) en finale de l’édition 2019 aux dépens de l’US Gorée.

La Fédération sénégalaise de football (FSF), organisatrice de la Coupe du Sénégal, avait décidé d’annuler la compétition pour le compte de la saison 2019-2020, en raison de la pandémie de la maladie à coronavirus.

Le carton de ces 32-èmes de finale de la Coupe du Sénégal est à mettre à l’actif de Diambars de Saly, qui a battu l’AS Cambérène 6-0.

L’équipe de Mbour PC, en difficulté en Ligue 1, est venue à bout de la Linguère de Saint-Louis (2-0), qui joue pourtant les premiers rôles en Ligue 2.

Voici les résultats enregistrés ce jeudi :

Oslo FA-Cayor Foot (2-0), Diamaguène-Darou Salam (forfait), AS Cambérène-Diambars (0-6), ASSUR-DUC (0-1), Casa Sports-Jeanne d’Arc (1-0), Mbour PC-Linguère (2-0), Avenir Mbacké-Kaffrine (0-2), Jamono Kaloack-Keur Madior : 0-0 (3TAB4).

Il y a aussi Yeggo-Pépinière Sud (1-0), Demba Diop-US Ouakam (2-1), Teungueth FC-Jaraaf (1-1, 2TAB1), Gazelles-Walidaan (forfait), Port-ETICS Mboro (0-1, AP).

Les résultats de mercredi :

Don Bosco-AS Douanes (0-2, AP), Génération Foot-Ngor (3-1), Bignona-Dakar SC (0-1), Amitié FC-Africa Promo Foot (0-0, 2TAB3), Olympique Ziguinchor-EJ Fatick (1-1, 10TAB9), Almamy-Stade de Mbour (4TAB5), Niary Tally-AJEL (2-1).

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.