fbpx

To Proí du jeudi 01e juillet 2021 – MEDIAACTU

To Proí du jeudi 01e juillet 2021 – MEDIAACTU

ACTUALITÉ NATIONALE

1-Tivaoune : des élèves ont annulé une conférence sur la promotion de l’homosexualité

“Tous contre les violences basées sur le genre”. Une affiche sur la lutte contre les violences basées sur le genre à l’entrée du Lycée Khalifa Ababacar Sy de Tivaouane situé à côté du EDK sur la route de Ndiassane a provoqué la colère des étudiants après qu’un de leurs professeurs leur a expliqué le dessein que contenait cette affiche.

Une foule immense que nul ne pouvait dénombrer.

Les élèves du lycée Khalifa Babacar Sy de Tivaoune sont sortis dans la rue pour exprimer leur indignation après l’approbation d’une pétition qui fait la promotion des LGBT.

Venus à l’école comme à l’accoutumée, les élèves ont découvert une affiche collée au fronton de l’établissement sur laquelle est écrit : « tous contre les violences basées sur le genre. »

Selon des sources de Mediaactu, c’est le proviseur en personne qui a signé une pétition pour approuver la tenue d’une conférence sur l’homosexualité.

Ce dernier a été convoqué au commissariat de Tivaoune et a été entendu avec le censeur et quelques élèves.

L’un de leurs professeurs leur a expliqué qu’il s’agissait d’une initiative du GRAIF (Groupe de Recherche et d’Appui aux Initiatives Féminines), avec comme credo “Justice sociale”, qui s’apprêtait ce mercredi 30 juin à 11 heures, à entretenir les élèves du Lycée Khalifa Ababacar Sy des questions de genre.

Aux environs de onze heures, les élèves ont entamé une marche qui les a menés à la mairie de la ville, au domicile du Khalife, Serigne Babacar Sy Mansour où ils ont trouvé son épouse Sokhna Aïda Sy qui les a rassurées que le Khalife recevra le message et sera de tout cœur avec eux.

Ensuite, ils se sont rendus à la Gare routière et à l’IEF.

Le commandant avait interrogé les dirigeants de la marche et a envoyé une équipe sur place pour une bonne tenue de la marche.

2-Indemnité des chefs de village : le projet de décret adopté en conseil des ministres

Le projet de décret accordant une indemnité aux chefs de village a été adopté, mercredi, en Conseil des ministres, a-t-on appris de source officielle.

Le Conseil de a examiné et adopté le projet de décret accordant une indemnité au chef de village’’ rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Le président de la République avait annoncé, le 15 juin à Matam, l’octroi d’une indemnité mensuelle de 50 mille francs CFA aux chefs de village à partir du mois de juillet.

« Nous avons décidé, à partir du juillet, d’accorder une indemnité de 50 mille francs CFA aux chefs de village », avait-t-il dit lors du Conseil présidentiel territorialisé de développement.

Le président Sall avait salué la « tâche importante » des chefs de village dans l’accompagnement des autorités dans plusieurs domaines, estimant que cette indemnité n’est que justice, les délégués de quartier des communes bénéficiant déjà d’une indemnité mensuelle.

Le chef de l’Etat avait évoqué à ce sujet « une lancinante doléance des chefs de village », avant d’inviter le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et son collègue de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, à travailler pour l’effectivité de cette mesure.

Dans cette perspective, le président de la République avait demandé aux préfets et sous-préfets de finaliser la liste des chefs de village.

3-La Cosydep condamne les violences sur les enseignants et appelle à la pacification de l’espace scolaire

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) a ‘’vigoureusement condamné’’, mercredi, les actes de violence dernièrement perpétrés sur des enseignants et appelé les autorités à prendre des mesures permettant de juguler ce phénomène dans l’espace scolaire et universitaire.

Par la voix de la présidente de son Conseil d’administration, Hélène Rama Niang, la Cosydep a ’’condamné vigoureusement les brutalités et humiliations subies par des enseignants dans plusieurs établissements du pays’’.

Elle s’adressait à des journalistes à l’issue d’une réunion du Conseil d’administration organisée au siège de l’organisation.

Une rencontre au cours de laquelle les problématiques liées entre autres aux violences subies par des enseignants, la panne du dialogue social, la paralysie du monitoring des accords et la question relative au recrutement annoncé de 5.000 enseignants ont été abordées.

‘’L’Etat doit prendre des mesures vigoureuses contre toute forme de violence dans l’espace scolaire et universitaire. Il faut faire remarquer que cette violence est l’expression d’une crise sociétale profonde’’, a expliqué la présidente du CA de la Cosydep.

Elle a ainsi souligné la nécessité d’interroger les méthodes d’éducation pratiques à travers l’école et les médias afin d’enlever tout ce qui est favorable à la promotion de la violence. Hélène Rama Niang a également appelé à ‘’opérer une véritable reconversion des mentalités à tous les niveaux d’éducation’’.

Au sujet de la panne du dialogue social, la PCA de la Cosydep a signalé qu’aucune mesure décisive allant dans le sens de l’application des accords n’avait été prise en dépit des efforts consentis et des risques encourus par les enseignants dans un contexte de pandémie.

Pointant du doigt l’arrêt systématique des réunions de suivis regroupant l’Etat et ses partenaires sociaux, Mme Niang a estimé qu’une telle situation constituait une source de crise latente dans l’espace scolaire.

C’est la raison pour laquelle la Cosydep a réitéré son appel pour une reprise du dialogue tout en demandant comme par le passé que les prochaines vacances soient mises à profit pour préparer la rentrée et anticiper les potentiels conflits, a-t-elle signalé.

Sur la question de l’éducation aux valeurs, Hélène Rama Niang a fait observer que l’école devenait doublement importante en étant à la fois un cadre protecteur et un moyen pour accompagner la maison.

« La Cosydep condamne toute tentative de promotion de contre valeurs’’, a-t-elle dit entouré de secrétaires généraux de syndicats d’enseignants, de représentants de parents d’élèves et de représentants d’associations actives dans le secteur de l’éducation membres du CA.

Sur l’année scolaire en cours, ‘’première année de pandémie vécue pleinement par l’école et ses acteurs au moment où l’on parle de troisième vague, il est important d’appeler à plus de mobilisation et de vigilance’’, a de nouveau dit la présidente du CA de la Cosydep.

Elle a insisté sur le fait que les réponses développées pour renforcer la résilience du système éducatif, protéger davantage les élèves et les enseignants devaient être augmentées, diversifiées et diligentées.

S’agissant du recrutement par l’Etat de 5000 enseignants, la coalition a relevé que ’’sa pertinence ne devait pas éclipser la nécessité de disposer d’enseignants de qualité remplissant toutes les conditions requises sur le plan de la compétence’’.

A cet effet, la Coalition a ’’très tôt attiré l’attention sur la transparence et l’observance de critères objectifs écartant toute démarche complaisante et partisane’’, a dit la présidente de son Conseil d’administration.

4-Macky Sall prône l’intensification des dispositifs intensifs d’évacuation des eaux pluviales

Le président Macky Sall a appelé mercredi à l’intensification de la mise en place de dispositifs préventifs d’évacuation systématique et rapide des eaux pluviales à Dakar et dans les autres localités du pays.

Cet appel a été réitéré au gouvernement par le chef de l’Etat lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres organisée le même jour au Palais de la République.

’’Le chef de l’Etat invite, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, en relation avec les ministres en charge de l’Intérieur, des Infrastructures, des Collectivités territoriales et du Développement communautaire, à intensifier la mise en place de dispositifs préventifs, nécessaires à l’évacuation systématique et rapide des eaux pluviales dans nombre de quartiers à Dakar et dans les régions’’, rapporte notamment le communiqué ayant sanctionné la rencontre.

Macky Sall a dans le même temps demandé au ministre de l’Intérieur, à travers la Direction de la protection civile, d’assurer, en liaison avec les collectivités territoriales, l’installation adéquate et la fonctionnalité du réseau national de paratonnerres, peut-on y lire.

5-Le président Sall vante l’importance du data center de Diamniadio

Le Data Center de Diamniadio ‘’va consolider la transformation digitale des administrations, la sécurisation de nos données, la résilience et la souveraineté numériques du Sénégal’’, a rappelé le chef de l’Etat mercredi en Conseil des ministres.

’’Le président de la République, revenant sur l’inauguration, le mardi 22 juin 2021, du Data Center de Diamniadio, a rappelé au gouvernement que cette infrastructure de dernière génération va consolider la transformation digitale des administrations, la sécurisation de nos données, la résilience et la souveraineté numériques du Sénégal’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Selon le texte, le chef de l’Etat a indiqué que ‘’le Data Center va également accélérer l’ancrage d’une économie numérique, basée sur un partenariat stratégique entre l’Etat et le secteur privé’’.

Macky Sall, ajoute la même source, ‘’a, à cet égard, félicité l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) et les parties prenantes qui ont permis la réalisation de ce centre de données, aux meilleurs standards internationaux, outil majeur au service des administrations publiques et des entreprises’’.

Selon le communiqué, le président de la République a invité le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, ‘’à lui proposer un cadre réglementaire fixant l’organisation et le fonctionnement de cette infrastructure numérique’’.

Il a demandé, en outre, au ministre de l’Economie numérique et au ministre en charge de l’Enseignement supérieur, ‘’de créer les convergences et synergies nécessaires entre le Data Center, le Parc des Technologies numériques et le Supercalculateur national afin de faire de Diamniadio, le pilier durable du système de transformation numérique du Sénégal, dans un esprit de partenariat Public-Privé’’.

Le président de la République, selon toujours, le texte, a demandé, par ailleurs, au ministre en charge de l’Economie numérique, ‘’de veiller à l’accélération de l’aménagement numérique du territoire, avec l’amélioration de la qualité de la couverture des réseaux’’.

Macky Sall a invité, à nouveau, les ministres en charge de l’Education et de l’Enseignement supérieur, à ‘’intensifier la transformation digitale de notre système éducatif, d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation’’.

A l’entame de sa communication, le chef de l’Etat s’est réjoui ‘’de l’ouverture des Instituts supérieurs d’Enseignement professionnel (ISEP) de Diamniadio et de Thiès, le 29 juin 2021, qui sont des modèles dans la mise en œuvre de la politique d’employabilité des jeunes’’.

ACTUALITÉ INTERNATIONALE

6-Le bilan passe à 16 morts dans l’immeuble effondré en Floride

Au moins 16 personnes dont décédées dans l’effondrement de l’immeuble de Surfside, en Floride, selon un nouveau bilan communiqué mercredi par la maire du comté de Miami-Dade, tandis que 147 personnes sont toujours portées disparues.
« Nous avons trouvé quatre nouvelles victimes. Le nombre de morts est de 16 », a indiqué la maire, Daniella Levine Cava, lors d’une conférence de presse.

7-Burkina : remaniement gouvernemental, les ministres de la Défense et de la Sécurité limogés

Le président Roch Marc Christian Kaboré procède à un réaménagement de son équipe. Chérif Sy qui était jusque-là le ministre de la Défense quitte le gouvernement, ainsi que Ousseini Compaoré, le ministre de la Sécurité. Ils font les frais des dernières attaques à Solhan et contre une équipe de la police nationale le 21 juin dernier. Les populations avaient exprimé leur colère face à la recrudescence et la violence des attaques attribuées aux groupes jihadistes.

Dimanche dernier 27 juin, au cours d’une adresse à la nation, Roch Marc Christian Kaboré avait promis des mesures pour faire face aux attaques attribuées aux groupes jihadistes. Dans la nouvelle équipe, le président conserve lui-même le portefeuille de la Défense et des Anciens combattants.

Il nomme à ses côtés le colonel major Barthelemy Simporé, comme ministre délégué, chargé de la Défense et des Anciens combattants. Avant cette nomination. Il dirigeait le Centre national d’études stratégiques du Burkina Faso.

Maxime Koné, précédemment ministre délégué chargé des Burkinabè de l’extérieur devient ministre de la Sécurité. Désormais, c’est Clarisse Mérindol, née Ouoba, qui est chargée des Burkinabè de l’extérieur et de l’Intégration africaine.

Ce remaniement intervient suite à une pression populaire. En fin de semaine dernière, des milliers de personnes étaient descendues dans les rues à Kaya et à Titao pour crier leur ras-le-bol- face l’insécurité.

Les partis de l’opposition ont suspendu leur participation à un dialogue politique et projettent des marches dans tout le pays samedi et dimanche prochain pour dénoncer « l’incapacité du gouvernement » à faire face aux attaques. (RFI)

8-Donald Rumsfeld, ancien faucon et chef du Pentagone sous G.W. Bush, est décédé à 88 ans

Donald Rumsfeld, ancien faucon et chef du Pentagone sous George W. Bush, homme des guerres d’Irak et d’Afghanistan, est décédé à 88 ans dans l’Etat du Nouveau-Mexique, a annoncé mercredi sa famille.
« Il restera peut-être dans l’Histoire pour ses réalisations extraordinaires au cours de six décennies de service public, mais pour ceux qui le connaissaient le mieux et dont la vie en a été changée à jamais, nous nous souviendrons de son amour indéfectible pour sa femme Joyce, sa famille et ses amis et de l’intégrité qu’il a apportée à une vie dédiée à son pays. »

ACTUALITÉ SPORTIVE

9- Ligue 1 : Lamine Sano remplace Mamadou Dieng sur le banc du stade de Mbour

Le Stade de Mbour (élite) a annoncé la nomination de son directeur technique Lamine Sano au poste d’entraîneur en remplacement de Mamadou Dieng, récemment nommé directeur sportif du centre de formation du PSG au Sénégal, a appris l’APS auprès du club.

‘’Lamine Sano est nommé nouvel entraîneur de l’équipe professionnelle de football du Stade de Mbour jusqu’à la fin de la présente saison cumulativement à sa fonction de directeur technique du club’’, indique les Stadistes dans un communiqué.

Le club et l’entraineur sortant ont rompu d’un commun accord le contrat qui les liait à l’issue d’une rencontre avec les deux parties, a-t-on appris par la même source.

Elle assure que le club s’est félicité de la belle promotion de son ex-entraîneur et lui a ’’souhaité beaucoup de succès’’.

10-Tournoi UAFA : les lionceaux éliminés en quarts de finale

L’équipe nationale U20 a été éliminée, mercredi, en quarts de finale de la Coupe de l’Union des fédérations arabes de football (UAFA) par celle de l’Arabie aux tirs au but (2-3).

A la fin du temps réglementaire et des prolongations, les deux équipes étaient à égalité 1-1.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.