fbpx

Mali : Macron a annoncé « la fin de l’opération Barkhane»

Mali : Macron a annoncé « la fin de l’opération Barkhane»

Le président Macron veut « transformer » en profondeur la présence militaire française au Sahel. C’est ce qu’il a expliqué, jeudi 10 juin, au cours d’une conférence de presse. Concrètement, cela signifie une réduction des effectifs français dans la région, et « la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure », au profit d’une alliance internationale associant États de la région et Européens. Explications.

« La forme de notre présence » au Sahel « n’est plus adaptée à la réalité des combats », a déclaré le président Macron. Concrètement, l’annonce faite jeudi soir ne signifie pas que la France se retire de la région, mais qu’elle va réduire ses effectifs.

Emmanuel Macron a parlé de « plusieurs centaines de soldats » contre plus de 5 000 aujourd’hui. Il a aussi évoqué la fermeture de certaines bases de l’armée française, sans préciser lesquelles. Mais c’est surtout le cadre de cette présence française qui va évoluer. L’idée est de se concentrer exclusivement sur la lutte contre le terrorisme et non plus de sécuriser de vastes zones où les États concernés peinent à reprendre pied.

Et de le faire au sein d’une alliance internationale. Une alliance structurée autour de la force européenne Takouba, lancée en mars 2020, et « appelée à monter en puissance », a dit Emmanuel Macron. La France restera la colonne vertébrale de cette force à laquelle seront associées d’autres armées africaines et internationales.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.