fbpx

To Proí du vendredi 18 juin 2021

To Proí du vendredi 18 juin 2021

ACTUALITÉ NATIONALE

1-Oréfondé : L’URV condamne l’agression du cortège du Président Bougane Gueye Dany

L’URV condamne l’agression du cortège du Président Bougane Gueye Dany à Oréfondé et compte déposé une plainte contre x auprès du Procureur de la République de Matam

Comme que le Procureur de la République de Matam ne s’est pas autosaisi, il sera saisi demain matin à la première heure par nos avocats à savoir Maître Cissé, Fall et Ndiaye pour intimidation, agression, menace de mort physique et verbale selon les articles 249, 250, 252, 263, 264 et 266 de la loi numéro 77-87 du 10 août 1977.

Dans un communiqué rendu public, le parti URV (Union pour la Restauration des Valeurs) dirigé par Dr Mohamed Diallo n’est pas allé sur quatre chemins pour condamner avec la plus grande fermeté cet acte ignoble des jeunes de la mouvance présidentielle à l’endroit du Président Bougane Gueye Dany du mouvement Gueum sa Bopp en tournée politique depuis quelques jours.

Le top départ de la bataille judiciaire annoncée suite à l’agression du Président Bougane Gueye Dany aura bel et bien lieu.

Ne soyez pas surpris que cette affaire fasse naître des rebondissements imprévus qui risquent d’ éclabousser la classe politique.

Mamadou Fall Mbassou
Porte Parole du parti URV.

2-Violence à l’Ucad: “Soutien au Saes et à la communauté universitaire…”, Moustapha Diakhaté

L’ancien ministre-conseiller, Moustapha Diakhaté, a appris ce mercredi 16 juin, la décision de la Coordination SAES Campus de Dakar de suspendre toutes les activités pédagogiques jusqu’à nouvel ordre à la suite d’inacceptables actes de violences qu’une poignée d’étudiants irresponsables exerce sur des enseignants.

Soutien…

En signant ce post, Moustapha Diakhaté marque son total soutien au SAES, et au-delà du syndicat, à toute la communauté universitaire qui, contre vents et marées, a fait le choix de s’opposer à la violence d’une minorité d’étudiants.
Pour en finir avec la chienlit estudiantine, il urge, selon M. Diakhaté:

  1. de dissoudre toutes les amicales des université et instituts d’enseignement supérieur publics ;
  2. d’interdire des listes de candidatures pour designer les membre des amicales ;
  3. de revenir à la bonne vielle méthode d’élection de délégués d’amphis pour mettre en place les Amicales et designer, en même temps, les représentants des étudiants dans les Assemblée de Facultés et des Universités ;
  4. de limiter les attributions des amicales aux seules affaires académiques dans les facultés ;
  5. de mettre en place une coordination des Etudiants choisie à partir des amicales démocratiquement constituées ;
  6. de supprimer les subventions accordées aux amicales à partir de prélèvements sur les droits d’inscriptions ;
  7. d’élire des délégués de Pavillons pour designer les Représentants des étudiants dans les Conseils d’administration des Centres des œuvres universitaires.

3-Nomination : Le Général Moussa Fall, nouveau Haut commandant de la Gendarmerie

Le président de la République, Macky Sall a nommé, ce 17 juin 2021, le Général de division Moussa Fall, Haut commandant de la Gendarmerie et Directeur de la justice militaire, en remplacement du Général de corps d’Armée Jean-Baptiste Tine.

Le Général Moussa Fall était précédemment Haut commandant en second de la Gendarmerie nationale et Sous-directeur de la justice militaire.

Le chef de l’Etat, Macky Sall a signé le décret daté le même jour, à Matam, où il effectue une tournée économique du 12 au 19 juin. Le Général Tine avait été nommé à la tête de la Gendarmerie en 2019, en remplacement du Général de corps d’Armée Cheikh Sène.

4-Treize milliards de FCFA de l’Allemagne pour la production de vaccin Anti-Covid à Dakar

Le gouvernement allemand s’est engagé à accorder à l’Etat du Sénégal un financement non remboursable de treize milliards de francs Cfa destiné à financer la production de vaccins anti-Covid à Dakar, a appris l’APS de source officielle, jeudi.

Cet engagement a été officialisé par le minsitre allemand de la Coopération et du Développement, Gerd Muller, lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.

M. Muller a entamé le même jour dans la capitale sénégalaise une visite de 48 heures destinée entre autres à « soutenir » les réformes visant à créer de l’emploi » et à « promouvoir les investissements ».

« Le ministre allemand de Coopération et du Développement a pris l’engagement d’accorder au Sénégal, un financement, de 20 millions d’euros non remboursable, pour démarrer très bientôt, ici à Dakar, la production de vaccins anti Covid », a ainsi déclaré Amadou Hott.

« Le gouvernement va tout faire pour que ce montant soit libéré dans les meilleurs délais afin de permettre à l’institut Pasteur, choisi par l’Union africaine pour produire ces vaccins, de pouvoir démarrer ses activités d’ici à l’année prochaine », a fait savoir Amadou Hott.

Selon lui, ce financement initial de l’Allemagne va évoluer en fonction des besoins de ce projet de l’Institut Pasteur, piloté par le chef de l’Etat, Macky Sall qui a déjà reçu l’onction de la France, des Etats-Unis et d’autres partenaires tels que la Banque Mondiale.

« Il s’agira de produire des vaccins de bonne qualité, moins chers, made in Sénégal pour tout le continent d’une manière », a-t-il soutenu.

« Et pour donner plus de confiance aux autres pays, le gouvernement allemand s’engage d’ores et déjà, à s’approvisionner, en partie à Dakar, pour sa campagne de vaccination nationale », a-t-il indiqué.

De son côté, le ministre allemand a soutenu que le gouvernement allemand « déploiera tous les moyens pour promouvoir l’investissement privé au Sénégal, terre d’accueil très propice qui remplit toutes les conditions pour faire de bonnes affaires ».

« C’est pour cette raison d’ailleurs, au-delà de ces 20 millions d’euros destinés à la production de vaccins, nous allons également procéder à la réalisation d’autres infrastructures sanitaires, sociales et économique », a-t-il fait savoir.

Auparavant, les deux hommes avaient procédé à la signature d’un protocole d’accord renforçant la coopération entre les deux pays dans les domaines de la formation, la jeunesse, le développement industriel et le changement climatique, entre autres.

5-Louga : 1209 localités impactées par le programme de foyers améliorés

Au total, 1209 localités de la région de Louga bénéficieront du Projet de promotion d’une cuisine respectueuse du climat lancé, jeudi dans la capitale du Ndiambour, a appris l’APS du responsable du pôle Enda Ecopop, Mamadou Mansour Diagne.

’’Dans la région de Louga, ce sont près de 1209 localités qui seront touchées. Nos objectifs seront de chercher à avoir des pénétrations beaucoup plus accrues de l’utilisation de ces foyers améliorés’’, a fait savoir M. Diagne.

Le projet de promotion d’une cuisine respectueuse du climat financé à hauteur de 24 946 000 Euros par le Fonds vert pour le climat vise à réduire la désertification, la coupe de bois et lutter contre les effets des changements climatiques.

D’une durée de quatre ans (2021-2024), il sera mis en œuvre dans cinq régions : Thiès, Louga, Matam, Tambacounda et Kédougou.

’’Ce projet vise à prendre en charge un certain nombre d’enjeux climatiques, sanitaires et économiques. Pour ce faire, nous essayons de faire la promotion de l’utilisation des foyers améliorés pour réduire la pression que nous exerçons sur nos forêts, d’économiser de l’argent, réduire le temps de cuisson et participer à la promotion de la santé’’, a expliqué Mamadou Mansour Diagne.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement du projet, il a soutenu que ’’l’utilisation des foyers améliorés va contribuer à lutter contre les effets des changements climatiques, faire des économies et sauvegarder la santé de nos ménages’’.

L’objectif global du projet est de distribuer près de 798405 foyers améliorés dans les cinq régions concernées de 2021 à 2024.

’’Nous sommes tous confrontés aux effets de changements climatiques en particulier la déforestation accrue dans nos territoires. La manière dont les usagers de nos ménages font la cuisson avec le charbon de bois et le bois de chauffe impacte sur leurs santés et la manière dont nous habitons avec nos forêts’’, a expliqué M. Diagne.

’’’Nous allons nous appuyer sur plusieurs leviers liés à la distribution de ces produits, la sensibilisation sur les avantages de ce matériel dans les communautés, les groupements de femmes, les GIE et chez les jeunes’’, a-t-il ajouté.

La région de Louga ’’est affectée par les effets du changement climatique avec la déforestation, l’avancée du désert’’, a souligné le gouverneur El Hadji Bouya Amar, ajoutant : ’’nous voulons un nouvel esprit à la fin de ce projet au niveau des foyers ruraux’’.

’’La région a tout intérêt à ce que le projet réussisse parce que nous sommes à la porte du désert. La réussite du projet dépend de nous tous. Il nous faudra gagner la bataille de la communication et de la sensibilisation’’, a-t-il souligné.

5-Condamné à trois mois ferme, Madiambal parle de « décision injuste »

Condamné suite à son différend l’opposant à Souleymane Teliko, Madiambal Diagne estime qu’il s’agit d’une décision « injuste ». En effet, le patron d’Avenir communication a été reconnu coupable de diffamation et condamné à trois mois de prison ferme, mais le mandat de dépôt n’a pas été décerné.

« C’est une décision prise en fonction de considérations extrajudiciaires. J’ai apporté toutes les preuves de mes affirmations devant le tribunal. Cette décision est injuste et nous allons faire appel. Par ailleurs, j’ai demandé moi-même l’autorisation de poursuivre Souleymane Téliko et j’espère qu’elle me sera donnée », déclare Madiambal joint par Libération Online.

Il devra aussi verser 5 millions de Fcfa au juge en plus de publier, à ses frais, la décision dans les journaux de la place. Ce, sous astreinte de 100.000 Fcfa par jour de retard. Le tribunal l’a aussi condamné à payer une amende de 600.000 Fcfa.

ACTUALITÉ INTERNATIONALE

6-Le nombre de déplacés à cause des guerres et crises a doublé en dix ans, rapporte l’ONU

Malgré la pandémie, le nombre de personnes fuyant les guerres, les persécutions et les exactions a atteint un record de 82,4 millions, un chiffre deux plus élevé qu’il y a dix ans, selon les Nations unies. D’après le rapport annuel de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés publié vendredi 18 juin, le nombre de réfugiés, de personnes déplacées à l’intérieur de leur pays et de demandeurs d’asile a progressé de 4% en 2020 par rapport au chiffre déjà record de 79,5 millions fin 2019.

7-Mexique : un des assassins du journaliste collaborateur de l’AFP Javier Valdez condamné à 32 ans de prison

La justice mexicaine a condamné jeudi à 32 ans et trois mois de prison un deuxième auteur du meurtre en mai 2017 du journaliste mexicain Javier Valdez, collaborateur de l’AFP, a annoncé le parquet.

8-Nouvelles frappes de l’aviation israélienne dans la bande de Gaza

L’armée israélienne a indiqué que ses avions de combats avaient ciblé des positions du Hamas dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de ballons incendiaires, plus tôt jeudi. Des journalistes de l’AFP dans ce territoire palestinien ont aussi fait état de déflagrations dans la nuit.

ACTUALITÉ SPORTIVE

9-Sadio Mané : « Je n’ai jamais évoqué l’état du stade de Lat Dior avec une mauvaise intention

L’international sénégalais de football, Sadio Mané, a assuré, jeudi, qu’il n’avait pas évoqué l’état de la pelouse du stade Lat Dior de Thiès avec ’’une mauvaise intention’’.

’’Je n’ai pas dit cela avec une mauvaise intention, vous me comprenez tous, même si cela a fait beaucoup de bruit. Il faut comprendre que j’ai juste dit ce que j’avais à dire, maintenant tout cela est derrière nous’’, a-t-il dit.

Le joueur de Liverpool s’exprimait en marge de la signature d’un partenariat avec la compagnie Oryx Energies pour sa nouvelle campagne ‘’Powered by Africa’’.

L’attaquant sénégalais avait déploré ’’l’état catastrophique’’ de la pelouse du stade Lat Dior de Thiès à la fin de la rencontre Sénégal-Cap Vert.

Une sortie qui n’avait pas semblé plaire au ministre des Sports. Matar Bâ avait dans la foulée appelé à éviter de ’’faire des comparaisons’’.

’’On ne peut pas avoir les mêmes conditions qu’à Liverpool ou Manchester. Quand on est en Afrique, il faut se mettre dans la tête qu’on peut être confronté à des difficultés. Ces difficultés peuvent être liées à des gazons, à l’environnement ou même à des conditions de voyage », avait-il réagi dans des propos rapportés par des médias.

Le président de la Fédération sénégalais de football en avait rajouté une couche. ’’Si on regarde bien, c’est vrai que la qualité de la pelouse n’est pas ce qu’elle devrait être, mais nous ne sommes pas à Liverpool, ni à Manchester City, Chelsea ou Naples. Mais l’état de la pelouse s’améliore’’, avait dit Augustin Senghor.

Le partenariat de trois ans entre la compagnie Oryx Energies et l’ancien joueur du FC Metz prévoit la construction d’une station-service à Bambali dans le village de Sadio Mané, dans la région de Sédhiou (Sud).

’’Nous partageons avec Sadio Mané des valeurs communes et la même envie de valoriser le continent africain en pleine expansion, où de nombreux talents ne demandent qu’à révéler tout leur potentiel’’, a dit Moussa Diao, le CEO d’Oryx Energies.

’’Je suis très content de ce partenariat. Cela me tient à cœur de m’assurer que le plus grand nombre de personnes puisse avoir accès à l’éducation, aux soins et aujourd’hui avec Oryx Energies, à l’énergie, en commençant par une station-service dans mon village’’, s’est réjoui Sadio Mané.

Le footballeur a déjà construit dans son village natal une école et un hôpital qu’il a offert à l’Etat du Sénégal. L’établissement sanitaire sera inauguré 20 juin prochain.

10-Coupe Cosafa 2021 : les Koto Boucs vont représenter le Sénégal

Le Sénégal va disputer la 20e édition de la Coupe Cosafa 2021 qui se déroulera à Gqeberha, en Afrique du Sud, du 7 au 18 juillet prochain. L’information a été confirmée par le Directeur technique national, Mayacine Mar, joint par téléphone par nos confrères du journal lequotidien.

«Nous allons effectivement participer à cette compétition sur invitation de la Cosafa. Cela montre encore une marque de considération de notre football. Ce sera une équipe composée de jeunes joueurs âgés de plus de 20 ans. On ne veut plus attendre pour réunir les gosses. On anticipe sur beaucoup de choses maintenant. Il nous faut une équipe locale permanente”, confirme le Directeur technique national, Mayacine Mar dans les colonnes du journal le quotidien.

L’équipe coachée par Joseph Koto, le sélectionneur des U23, va débuter sa préparation ce lundi, nous renseigne la même source. Le Sénégal, champion en titre de la Wafu Cup of Nations, pourrait avoir envie de marquer l’histoire en Afrique australe. La Zambie est championne en titre après avoir remporté son cinquième titre Cosafa en 2019 pour se rapprocher du Zimbabwe qui détient le record après l’avoir remporté six fois. La compétition a été annulée l’année dernière en raison de la pandémie du Covid-19. A noter que le Sénégal partage le groupe C avec Zimbabwe, Namibie et Mozambique.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.