fbpx

Coupe du Monde 2022 : Le Japon coupe la parole à l’Allemagne

Coupe du Monde 2022 : Le Japon coupe la parole à l’Allemagne

Pour son entrée en lice dans le Mondial-2022, le champion du monde 2014, l’Allemagne s’est inclinée mercredi face au Japon (1-2), qui prend provisoirement la tête du groupe E. La Mannschaft démarre mal la compétition, elle qui tenait à mieux figurer qu’en 2018 où elle n’avait pas réussi à sortir de la phase de groupe.

L’Allemagne a fait son entrée en lice dans le Mondial-2022 en s’inclinant face au Japon (1-0), mercredi 23 novembre, au stade Khalifa International de Doha. Avant le début du match, les joueurs allemands ont fait le geste d’un bâillon en mettant une main sur leur bouche pour la photo officielle. Une manière de répondre aux menaces de sanctions brandies par la Fifa pour empêcher le port du brassard inclusif durant le Mondial-2022.

Sur le terrain, les deux équipes démarrent la rencontre avec le même dispositif tactique. Un 4-2-3-1 avec du rythme, sans que cela ne donne d’occasions dans les premières minutes.

À la huitième minutes de jeu, sur une accélération d’Ito côté droit qui envoie un centre précis dans la surface allemande, le Japon croit ouvrir le score… mais Maeda est signalé hors-jeu. Malgré ce coup de chaud, c’est bien l’Allemagne qui a le pied sur la balle, avec un jeu de possession et des transmissions précises. Mais cette domination s’avère stérile durant le premier quart d’heure du match.

La Mannschaft avait une mainmise sur le ballon et ne lâche pas son emprise sur le ballon (75 % de possession durant cette première demi-heure), multipliant les passes en une touche de balle, jusqu’à créer des décalages qui lui amènent des occasions nettes.

Les Samouraïs n’arrivent plus à sortir de ses trente mètres et finit par craquer sur une ouverture de Kimmich pour Raum. Le gardien japonais manque sa sortie sur le joueur allemand et provoque un penalty, transformé par Gündogan (1-0, 33e). L’Allemagne mène logiquement au tableau d’affichage après une domination sans partage durant ce début de match.

L’Allemagne veut enfoncer le clou et croit y parvenir sur une frappe de Gnabry déviée dans le but japonais par Havertz (45e+3)… mais la VAR signale un hors-jeu. Dans la foulée, Maeda tente une tête dans la surface allemande (45e+6). Les deux équipes rentrent finalement aux vestiaires sur ce score de 1-0.

Coup d’éclair des samouraïs en dix minutes

L’Allemagne revient dans le match avec les mêmes intentions qu’en première période.

Müller décale Gnabry, dont la frappe termine sur la barre transversale de la cage japonaise (47e). Le Japon tente de réagir sur cette frappe déviée de Kamada (49e) mais l’Allemagne semble trop forte. Dans la foulée, Musiala entre dans la surface japonaise et passe en revue toute la défense adverse, avant de frapper juste au-dessus de la cage (51e). On a peut-être manqué l’un des plus beaux buts de ce début de Mondial-2022.

Le Japon qui croit revenir au score sur une frappe d’Ito dans la surface allemande… Manuel Neuer, pour son premier arrêt du match, a la main ferme et maintient l’avance de son équipe (73e). La Mannschaft vacille, et finit par craquer deux minutes plus tard : sur un centre japonais, Doan reprend du plat du pied au point de penalty et fait trembler les filets allemands (1-1, 75e).

À dix minutes de la fin, le match est relancé. L’Allemagne, malgré plusieurs occasions, n’a pas réussi à inscrire un deuxième but alors que le Japon ne s’est jamais résigné à la défaite. Mieux : les Japonais peuvent croire à la victoire après la course victorieuse de Minamino qui vient loger le cuir sous la transversale de Neuer dans un angle fermé (1-2, 83e).

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire