fbpx

BREXIT : La fédération anglaise de football et les clubs, vont-ils s’organiser différemment ?

BREXIT : La fédération anglaise de football et les clubs, vont-ils s’organiser différemment ?

Au lendemain de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, les conséquences économiques sont connues, mais celles sportives soulèvent encore des débats.
La fédération anglaise de football et les clubs, vont-ils s’organiser différemment pour faire face à cette problématique ?



Depuis 1995 suite à l’interpellation de l’arrêt Bosman stipulant la libre circulation des joueurs à la fin de leurs contrats et la fin des quotas des joueurs étrangers des 5 grands championnats.
Cette aubaine semblait ajoutée un plus au championnat anglais puisque les clubs peuvent acheter des joueurs internationaux, sauf que les joueurs nationaux deviennent de plus en plus rares dans les effectifs des clubs anglais.
Seuls les clubs à l’instar de Tottenham et de Liverpool alignaient plus de joueurs anglais.

Malgré son effectif très dense la sélection anglaise peine à faire des exploit au bout des compétitions internationales, et les grands clubs anglais hormis la grande période d’orées de (2005-2009) connaissent le même sort et ont du mal à rivaliser avec les grands clubs espagnols ou la Juventus de Turin sauf Chelsea (2012) et Liverpool (2019).

Depuis que Boris Johnson est devenu le Premier ministre de la Grande-Bretagne, on sait d’ores et déjà que la livre sterling sera dévaluée.
Le Royaume-Uni sera souverain de sa monnaie une fois que celle-ci soit dévaluée et qui va ipso facto renforcer sa compétitivité économique.

Les salaires des joueurs seront baissés et les clubs ne seront plus en mesure de sortir des sommes exorbitantes pour les mercatos.
De nouvelles règles sur les permis de travail des joueurs peuvent être imposées par le football britannique.

Cependant, pour avoir le droit de jouer en Premiere Ligue, le joueur doit avoir un maximum de sélection avec son équipe nationale et cette dernière doit être figurée à l’une des 50 meilleueres nations mondiales et selon la BBC, en 2016, 332 joueurs ne répondaient pas aux critères demandés.

Autres conséquences sportives de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, les clubs anglais n’auront plus les possibilités de recruter un joueur de moins de 18 ans puisque seuls les champions au sein de l’Union européenne ont ce droit.

En 2009 Manchester United recrutait le prodige français Paul Pogba à l’âge de 16 ans, mais la Grande-Bretagne faisait partie de l’espace Shenghen.
Une fois que la période de transition sera finie, les clubs anglais devront chercher des visas pour leurs nouvelles stars.

Pour favoriser l’émergence des talents nationaux, la fédération anglaise songe à augmenter le quota des joueurs dans les centres de formations anglaises et réglementer le nombre de joueurs étrangers qui jouent dans les clubs anglais.

Khadim Diakhate

2 commentaires sur “BREXIT : La fédération anglaise de football et les clubs, vont-ils s’organiser différemment ?

Laisser un commentaire