fbpx

Boxing Day: Plus qu’une affaire de boîtes, une tradition

Boxing Day: Plus qu’une affaire de boîtes, une tradition

Prenez les couvertures, mettez le feu, distribuez et ouvrez le Média Actu, c’est un jour de fête, oups…
Décembre est un mois en paillettes et en matches intenses en Premier League. L’année 2020 ne sera pas en reste malgré la situation peu commode qui sévit dans le monde actuellement. Une date est cochée dans tous les agendas, le « Boxing day ». Chaque 26 décembre, jour férié dans plusieurs pays anglophones, on joue dans les stades britanniques. Mais loin de n’être qu’une journée de football, le « Boxing Day » est un moment de commémoration, de charité. Cette tradition a une histoire, elle a un vécu, plongeons ensemble dans les boîtes de cet événement qui a survécu au temps et a fait le tour du monde.

À l’origine, était la charité…

Beaucoup de Britanniques s’accordent sans désaccord sur le fait que le « Boxing day » ou « jour des boîtes » date d’il y a 6 siècles. Des hypothèses se multiplient quant à l’événement déclencheur de cette pratique. La plus répandue, c’est celle qui affirme que l’origine du Boxing Day remonte à la période des Grandes découvertes pendant laquelle les expéditions maritimes allaient bon train. Lors de celles-ci, de nombreux marins superstitieux apportent, à bord, une boîte dans laquelle ils déposent de l’argent en signe de protection pour leurs aventures. Cette boîte est fermée jusqu’à leur retour. S’ils reviennent sains et saufs, la boîte et ses offrandes sont remises aux prêtres du village qui les distribuent aux plus démunis.

À la même époque, de nombreuses églises anglophones laissent aussi à disposition une boîte à offrandes dans laquelle les pèlerins et autres visiteurs peuvent déposer de l’argent. Cette boîte reste scellée jusqu’au 26 décembre. Une fois la boîte rouverte, l’argent est distribué aux mendiants et pauvres de l’Église. La notion de charité, de partage et d’entraide reste l’aspect fondamental de ce jour. Depuis cette période, le Boxing day continue de se faire une place dans le cœur des Anglais, avec les soldes au niveau des commerces, ce qui pousse à comparer avec le « Black Friday Américain ». Depuis 25 ans, le premier jour des soldes d’hiver en Grande-Bretagne commence le 26 décembre. Les commerces ouvrent alors leurs portes très tôt le matin, et accueillent des centaines de clients jusqu’à l’heure de fermeture. Bon nombre d’entre eux passent la nuit du 25 décembre devant les portes des magasins afin d’être les premiers à profiter des meilleures promotions. Celles-ci allant de 50 % à 80 % de réduction.

… Puis le football naquit.

En 1860, un 26 décembre, alors que les retrouvailles entre familles pour célébrer le lendemain de Noël se font, un match de football  allait se dérouler. Le Sheffield FC affronte le Hallam FC, voisins directs. Deux clubs de la ville de……. Derby s’affrontent à 16 contre 16. Nous sommes loin de ces règles du football d’aujourd’hui, mais ce match restera dans la légende comme le premier derby de l’histoire. Ce terme qui désigne un match entre des équipes voisines, est toujours d’actualité beaucoup plus maintenant, avec l’évolution du jeu et des règles. Ce match est aussi considéré comme le premier match du Boxing Day, depuis lors, chaque année, à cette période, des matches sont organisés, de préférence des derbys pour conserver l’esprit de charité. Le jour est devenu férié en 1871, permettant à tout un chacun de pouvoir aller au stade et faire la fête. Dès la première saison de Premier League en 1888/1889, le 26 décembre est inclus dans le calendrier du championnat. Jusqu’au milieu des années 50, les organisateurs avaient même prévu des matches à Noël, les joueurs devant être sur le pont deux jours de suite. La période de l’après-guerre liée au boom économique et aux grands changements sociaux a fini par avoir raison des matches le 25 décembre. Le syndicat des transports a notamment gagné son bras de fer avec le patronat pour conserver son jour férié, gênant le déplacement des supporters. Dès lors, le Boxing Day a alors pris une plus grande importance, devenant une journée à part dans les familles anglaises.

De distribuer des boîtes, nous en sommes à la distribution massive de cartons sur les pelouses anglaises au soir du 26 décembre. L’histoire du Boxing Day a résisté au temps. Pourtant, ses origines restent un point de discorde pour certains anglophones, mais toujours est-il que la Grande-Bretagne perpétue avec un grand bonheur cette tradition qui a fini par conquérir le monde actuel à travers les médias.

Khadim Diakhate

3 commentaires sur “Boxing Day: Plus qu’une affaire de boîtes, une tradition

Laisser un commentaire