fbpx

Bignona : deux manifestants arrêtés, l’armée déployée

Bignona : deux manifestants arrêtés, l’armée déployée

La ville de Bignona a emboîté le pas à la capitale sénégalaise et certaines localités du pays qui se sont manifestées hier suite à l’accusation faite envers Ousmane Sonko. La ville de Bignona, un des fiefs de l’opposant Ousmane Sonko, est entrée dans la danse, ce mardi matin, 9 février. Dans la matinée, des manifestations se font remarquer notamment une forte présence féminine.

Le rassemblement à l’appel des soutiens du député et président du parti Pastef – Les Patriotes s’est transformée en guérilla urbaine, avec des pneus calcinés, la circulation bloquée et un front avec les forces de l’ordre.

Des boutiques et des places fermées. Selon emedia, deux manifestants ont été arrêtés dont le responsable départemental du parti, Lamine Badji, actuellement à la Gendarmerie de Bignona.

Une manifestation assez particulière, car les partisans de Sonko ont délogé les élèves, paralysant le système scolaire.

Ensuite, les élèves ont rejoint le groupe de manifestants pour renforcer celui-ci. Des pneus brûlés, des ordures calcinés sur la route, bloquant la circulation pendant quelques heures.

L’armée est venue en renfort pour maîtriser la foule, se déployant dans quelques points stratégiques, et sécurisant les stations d’essence avant de se retirer, laissant sur place les forces de l’ordre qui parviennent à disperser la foule.

Les partisans de Sonko se disent déterminés à protéger le leader de Pastef accusé de viols répétés et menaces de mort par une masseuse dénommée Adji Sarr, 20 ans, du salon ’’sweet beauté’’.

La série de manifestations de ce lundi a conduit à l’arrestation de 40 personnes. Cinq blessés sont également ont été signalés.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire