fbpx

Affaire Adji Sarr – Sonko : le Collectif de protection des droits des femmes se plaint au ministre de l’Intérieur

Affaire Adji Sarr – Sonko : le Collectif de protection des droits des femmes se plaint au ministre de l’Intérieur

L’association qui œuvre pour le droit des femmes a écrit au ministre de l’Intérieur pour se plaindre des conséquences mauvaises qu’elles subissent depuis l’ébruitement de l’affaire Adji Sarr contre Ousmane Sonko.

Le collectif révèle que depuis l’accusation de la masseuse Adji Sarr pour «viols répétés» et «menaces de mort» contre le leader de Pastef, ses membres mais aussi, des femmes travaillant dans le milieu médiatique sont «victimes de menaces de mort et de violences verbales». L’association exige ainsi un «respect strict» des droits fondamentaux de la présumée victime qui mérite aussi de «bénéficier d’une présomption de bonne foi ou d’innocence au même titre» que l’opposant.

Les leaders de cette association qui œuvre dans la défense des droits des femmes et des filles dénoncent dans la lettre envoyée à Antoine Diome, une «tentative notoire d’intimidation » dont le seul objectif est de les « réduire au silence » et de faire d’elles de « simples spectatrices ». 

Elles invitent donc le ministre de l’intérieur, « en tant qu’autorité habilitée à veiller à la sécurité de tous les citoyens et de toutes les citoyennes», à garantir «celle de nos concitoyennes et de traduire en justice toute personne, quelle que soit son obédience politique, qui use de menaces pour les intimider». L’association estime par ailleurs, trouver « inconcevable que les réseaux sociaux deviennent une zone de non-droit » et dénonce également les « discours misogynes et sexistes dégradants envers les femmes » constatés dans les médias.

Hiro

Laisser un commentaire