fbpx

MOSCOU 1980 : Niokhor Diongue (Judo) demi-finaliste de tableau, Mamadou Sakho « Double Less » (Lutte) 6e

MOSCOU 1980 : Niokhor Diongue (Judo) demi-finaliste de tableau, Mamadou Sakho « Double Less » (Lutte) 6e

Les jeux olympiques de Moscou 1980, les XXIIes ont lieu à Moscou en URSS du 19 juillet au 3 août 1980. Des jeux qui furent marqués par le boycott d’une cinquantaine de nations dont les États Unis, à la suite de l’invasion de l’Afghanistan par l’Union Soviétique en 1979. Seuls 80 pays vont y prendre part.
Le Sénégal y participe avec 34 athlètes et 5 disciplines. L’athlétisme comme toujours, le judo, la lutte, le basket-ball masculin qui revient après avoir raté Montréal 1976.

L’athlétisme aura dans sa délégation deux filles Marieme Boye (400m), et Françoise Damodo (100-200m). Ensuite il y aura aussi Abdoulaye Samba Diallo (Triple saut), Doudou Ndiaye (Longueur), Boubacar Diallo, Cheikh Touradou Diouf, Issa Fall et Momar Ndao (100-200m et relais 4×100), Abdoulaye Sarr (110 m Haies) fait office de doyen car il sera à sa troisième participation après Munich 1972 et Montréal 1976. La délégation est conduite par Mamadou Sarr Directeur Technique National et Mamadou Ndiaye « Tokyo » entraîneur.
Le judo aura une forte délégation avec des champions d’Afrique dans plusieurs catégories. Babacar Sow (-60kg), Djibril SAMBOU (65kg), Niokhor Diongue (71kg), Karim Badiane (-78kg), Ankiling Diabon et ISMAÏLA Ndoye (86kg) qui ne va pas tirer car étant remplaçant de Diabong, Alassane Thioub (-95kg) et Abdoulaye Koté (+95kg). Outre les trois techniciens, Mes Robert Picard, son adjoint Mamadou Sarr et Amara Dabo, s’était adjoint dans cette délégation, Oumar Danga LOUM, à l’époque secrétaire général de la fédération.
La lutte sera représentée par Amadou Katy Diop, Ambroise Sarr et Mamadou Sakho « Double Less » et comme entraîneur national, Alioune Camara « Boy Bambara » qui nous a quitté au courant du mois de janvier 2021.
Enfin le basket-ball fait son retour avec Bassirou Badji, Yaya Cissokho, Oumar Dia « adidas2 », Mamadou Diop, Moustapha Diop « Gaucher », Bamba Diouf, Mathieu Faye, Moussa Mbengue, Madiagne Ndiaye, Adramé Ndiaye qui vient de quitter ce monde et Yamar Samb. L’équipe était coachée par Ibrahima Diagne « Busnel » et Mamadou Sow.
Les meilleurs résultats seront à mettre à l’actif de Niokhor Diongue (71 kg) qui passe trois tours pour se hisser en demi finale de tableau. Feu Garang Coulibaly l’avait écrit dans un de ses livres pour saluer cette performance de haute portée. Il y avait aussi Mamadou Sakho « Double Less » (Lutte) qui termine 6e de ces olympiades dans sa catégories.
Pour cette campagne, Feu François Bob qui était Secrétaire d’Etat de la Jeunesse et des Sports était promu Ministre de la Jeunesse et des Sports et avait nommé comme chef de délégation son Directeur des Sports Moustapha Camara. Le professeur Iba Mar Diop était le Président du Cnoss, car à l’issue du Conseil National des Sports de 1975, Le CNO-Sénégal s’est mu en Comité National Olympique Sportif Sénégalais (CNOSS), permettant ainsi l’adhésion des fédérations dont les disciplines ne figurent pas au programme des Jeux olympiques. Iba Mar Diop avait pris le relais de Habib Thiam qui n’est resté que deux ans (1977-1977) à la tête du CNOSS. Et dans cette délégation, il y’avait Lamine 1er vice-président et Abdoulaye Makhtar Diop, 2e vice-président et patron du Handball sénégalais. Le Dr Lamine Thiam était 3e vice-président et président de l’Association Sénégalaise de la Médecine du Sport.
Le porte-drapeau de cette délégation était Abdoulaye Koté du Judo. Et en 1980 deux jeunes étaient sélectionnés au camp de jeunesse. Il s’agissait de Mohamed Diop ancien Président de la Fédération Sénégalaise de Natation et de Sauvetage et Aminata Touré (Mimi) qui fut plus tard Premier Ministre. Ils ont été encadrés par Ibrahima Sarr, ancien Directeur administratif du Comité National de Gestion de la Lutte.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire