fbpx

Viol et meurtre : la ville de Thies enregistre des chiffres alarmants

Viol et meurtre : la ville de Thies enregistre des chiffres alarmants

La ville de Thies a recensé 48 cas de viol sur des femmes dont 15 mineurs à en croire les statistiques issues du rapport 2020 sur la violence basée sur le genre. La révélation est du Réseau pour la capacitation et l’accompagnement des femmes (RECAF), qui note également huit meurtres dans département de Thiès. Pour stopper cette hémorragie, le Recaf annonce qu’un mémorandum sera envoyé aux autorités compétentes, rapporte le site d’information sénégalais Senego.

Cependant, la loi a été très clair sur le cas du viol. La loi sénégalaise a même fini par criminaliser cet acte ignoble.
Le rapport souligne que : “malgré la loi 05-2020 sur la criminalisation du viol, nous constatons amèrement, à Thiès, la recrudescence des cas de violences basées sur le genre, en cette période de Covid-19, a-t-elle d’emblée relevé. Ce qui nous inquiète et nous apeure car étant un facteur de blocage pour l’autonomisation économique de la femme. Nous venons tout juste de clôturer, le 10 décembre dernier, quinze jours d’activisme pour la lutte contre les violences faites aux femmes, coïncidant avec la célébration de l’anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme“.

Mossane Diouf, Secrétaire générale du RECAF, a affirmé ce samedi 2 janvier que “des recommandations intéressantes ont été faites et pourtant cela va de mal en pis. En 2020, les statistiques nationales montrent 422 cas de viols dont 48 dans la région de Thiès, soit un pourcentage de 11,37%, avec quinze cas sur mineurs, positionnant ainsi (la cité du rail) au second rang après Dakar. Aujourd’hui, le cœur plein de tristesse, nous nous inclinons devant la mémoire des huit victimes de meurtres dans la région dont les six se sont passés dans le seul département de Thiès. Nous disons trop, c’est trop“

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire