fbpx

Ousmane sonko ravale son vomi et appelle à la prudence

Ousmane sonko ravale son vomi et appelle à la prudence

Ousmane Sonko va finalement déférer à la convocation du juge du 8e cabinet d’instruction, ce mercredi à 9 h après l’intervention des religieux et de la société civile.

 » A l’heure contenue dans la convocation, nous irons répondre, écouter le juge du 8e cabinet. Mais cela ne veut pas absolument dire une abdication et j’appelle tout le monde à rester mobilisé parce que nous n’accepterons aucune injustice, aucune forfaiture à la gestion de ce dossier », a souligné le député.

Le leader de Pastef dénonce à l’occasion les nombreux plans ficelés par le gouvernement en place pour ternir son image et l’écarter de la prochaine présidentielle.

« Avec la moindre résistance, même en l’absence de résistance, ils vont la fomenter, ils pourront sortir pour nous mettre sur le dos un autre délit, c’est à dire à la rébellion et ça c’est un jugement direct en flagrant délit, une condamnation à 6 mois et le casier judiciaire est complètement sali et c’est ça l’objectif recherché. Donc ça ne serait pas intelligent de leur offrir cette opportunité. Je tiens à dire à tous les Sénégalais que nous avons en face de nous une association de malfaiteurs et qui dans sa stratégie développe plusieurs pièges en même temps », a précisé le leader du Parti Pastef.

Le leader de Pastef ne compte pas se laisser faire et appelle les militants et sympathisants à se tenir prêts et renforcer la mobilisation.

Ousmane Sonko a été ccusé de viols répétitifs et de menaces de mort sur une jeune masseuse âgée de 21 ans, le leader de Pastef, dans une déclaration hier, a expliqué les raisons qui l’ont finalement poussée à aller répondre au juge du 8e cabinet non sans préciser qu’il ne s’est pas dédit. Pour lui, un nouveau délit, appel à l’insurrection, a été ajouté dans le dossier.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire