fbpx

PORTRAIT | Serigne Atou Diagne, le châtelain de l’Organisation islamique du mouridisme Hizbou Tarqiyyah

PORTRAIT | Serigne Atou Diagne, le châtelain de l’Organisation islamique du mouridisme Hizbou Tarqiyyah

Serigne Atou Diagne est le responsable moral de l’organisation islamique du mouridisme, Hizbut-Tarqiyyah (ex-Dahira des Etudiants Mourides de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar), fondée au cours de l’année académique 1975-1976 avec la bénédiction de Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, 3ème Khalif Général des Mourides (1968-1989). Des personnalités huppées dans le domaine de la politique étaient membres, à l’instar de Me Abdoulaye Wade, Me Madické Niang et Alioune Badara Cissé.
Il fut le premier mouvement islamique créé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Né en 1951 à Mékhé (Sénégal), il a passé sa prime jeunesse en Gambie où, après ses études primaires en français, il est revenu au Sénégal, à Kaolack, où il a eu son baccalauréat. À l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, il a obtenu sa licence et sa maîtrise. Il est géographe spécialisé en géophysique appliquée.

Membre fondateur de l’organisation, son cursus est marqué par un engagement constant à sauvegarder et à développer le cadre de référence de l’entité (la Daara) qui, en tant qu’œuvre de civilisation,  permet aux membres de bénéficier d’une transformation qualitative, en référence au système de valeurs islamiques enseignées par Cheikh Ahmadou Bamba.

Son expérience à la tête du comité scientifique de Hizbut-Tarqiyyah dans la traduction de plusieurs ouvrages de Cheikh Ahmadou Bamba et dans les travaux d’études et de recherches sur le Mouridisme remonte à plus d’une trentaine d’années. Cette expertise a abouti en 2007 à la création de l’Institut International d’Etudes et de Recherche sur le Mouridisme (IIERM) dont il est le recteur.

Chercheur spécialisé sur le Mouridisme, il est l’auteur de plusieurs publications, articles et communications, autour de différents thèmes comme l’action de grâce à l’occasion du Grand Magal de Touba, l’hagiographie du Mouridisme, la réhabilitation des valeurs culturelles de base de l’Islam, etc.

Au niveau international, il a participé en 2006 au prestigieux programme « International Visitors Leadership Programs » au Etats-Unis qui l’a mené dans plusieurs Etats. Il a aussi animé des conférences dans les grandes universités comme le « Western Washington University » (Belingham) et à Calabar (Cross River – Nigéria) sur invitation de l’UNESCO, dans le cadre du projet « la route de l’esclave » en 2011.

Dans le domaine de la culture et de l’éducation, il est le promoteur du groupe scolaire Daroul Alimoul Khabîr de Hizbut-Tarqiyyah  pour l’enseignement arabo-musulman du préscolaire au secondaire, avec en perspective un projet d’université à Touba.

Il a également occupé des fonctions très importantes au service de la communauté mouride, sous l’égide des différents Khalifs comme, la présidence de la Task Force créée par le 5ème Khalif du Mouridisme, Cheikh Saliou Mbacké, pour le pilotage des Grands Travaux d’Aménagement de la ville de Touba (2006-2007). Il a été Président du Conseil d’Administration de l’Hôpital Matlaboul Fawzayni de Touba de 2006 à 2010.

Il est le commissaire des Grandes Expositions sur le Mouridisme dont la première édition remonte à 2010, à l’occasion de la célébration du Grand-Magal de Touba. Ce grand rendez-vous de l’agenda culturel du Grand Magal de Touba se tient en collaboration avec le Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba dirigé par Serigne Cheikh Bassirou Mbacké.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.