fbpx

Aminata Touré : “Comment 10 ans après, des acteurs politiques qui se sont battus contre le 3ème mandat du Président Abdoulaye Wade osent évoquer l’idée d’un troisième mandat du Président Macky Sall ?“

Aminata Touré : “Comment 10 ans après, des acteurs politiques qui se sont battus contre le 3ème mandat du Président Abdoulaye Wade osent évoquer l’idée d’un troisième mandat du Président Macky Sall ?“

« Je vais envoyer une lettre pour signifier mon statut de non-inscrit », a annoncé Aminata Touré, ce dimanche, au cours d’une conférence de presse.

Aminata Touré a choisi son camp au sein de l’hémicycle. Élue sous la bannière Benno Bokk Yakaar, l’ex Première ministre en froid avec con camp, depuis l’élection du Président de l’Assemblée nationale, opte pour le non alignement. Cette décision va inverser l’équilibre des forces au niveau de l’Assemblée nationale. Ainsi, le pouvoir se retrouvera avec 82 députés contre 83 pour toute l’opposition réunie (mais divisée en trois pôles : Yewwi avec 56 sièges, Wallu avec 24 députés et trois non-inscrits).

Voici l’intégralité de son discours !

Seul fait que leurs dirigeants s’accrochent au pouvoir. Le Président Buhari du Nigéria, dans son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies de cette semaine, a eu raison de mettre en garde les chefs d’Etat qui manipulent leur Constitution pour rester au Pouvoir créant ainsi morts et désolation dans leur pays.

Mesdames, Messieurs les Journalistes,

Dès ce soir le CS2i (le Comité Spécial d’Insultes et d’Invectives) mis en place par de soi-disant faucons du Palais va se déchainer mais c’est peine perdue. Rien ne saurait nous intimider ou nous faire reculer et les sénégalais apprécieront.Dans exactement 15 mois, le Président Macky Sall quittera le pouvoir, j’espère dans la paix et la sérénité car il ne sera pas acceptable que des vies soient perdues, des personnes blessées ou des biens endommagés dans une tentative de 3ème mandat juridiquement et moralement impossible. Ensuite, le travail que le Président Macky Sall a accompli à la tête du pays sera poursuivi par celle ou celui que les sénégalais se seront choisis librement pour présider aux destinées de notre cher pays.

Un de vos collègues journaliste disait que je pensais à 2024 chaque fois que j’attachais mon foulard devant la glace. Laissez-moi vous dire que oui, j’y pense ! J’y pense encore plus intensément, j’y pense très sérieusement. J’irais au préalable à la rencontre des sénégalais et des sénégalaises recueillir leurs avis et leur soutien. Donc, je vous reviendrais très prochainement sur la question. Après tout, ce sont eux, les sénégalais et les sénégalaises qui décident et Dieu bien évidemment.

Je voudrais terminer en vous disant que je compte rester député à l’Assemblée nationale pour défendre les intérêts exclusifs du Peuple sénégalais et en toute liberté. Ainsi, en vertu de l’article 22 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui stipule « Les modifications apportées à la composition d’un groupe (parlementaire) seront portées à la connaissance du Président de l’Assemblée nationale, sous la signature du député intéressé s’il s’agit d’une démission ».

J’adresserai donc dès demain une lettre au Président de l’Assemblée nationale pour l’informer que je me libère du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar pour devenir député non-inscrit. Après le C2i, le CMHA (Comité Mimi hors de l’Assemblée) va se mettre activement en action mais juridiquement rien, je dis bien rien, ne peut m’exclure de l’Assemblée nationale où j’aurais l’honneur de représenter nos concitoyens.

Mesdames, Messieurs les journalistes, chers amis venus assister à ce point de presse, je vous remercie pour votre attention et vous donne rendez-vous très prochainement.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire