fbpx

Affaire de présumé viol : Ousmane Sonko contredit par un de ses proches

Affaire de présumé viol : Ousmane Sonko contredit par un de ses proches

Accusé de viol et de menaces de mort par une masseuse du nom de Adji Sarr, le leader du Pastef devrait harmoniser sa communication avec son entourage chargé de le défendre sur les plateaux de télévision.

En effet, invité hier sur le plateau de la TFM pendant l’émission «Faram Facce», le secrétaire national à la communication du parti politique Pastef à contredit son leader concernant le cas de la propriétaire du salon de massage Sweet Beauté.

Selon nos confrères de « L’As », Malick Ndiaye a confié au présentateur de l’émission, Pape Ngagne Ndiaye que la propriétaire du salon fait parti du complot visant à incriminer Ousmane Sonko.

Or, lors de sa déclaration dimanche dernier, M. Sonko avait affirmé que les personnes qui sont derrière le complot veulent torturer la propriétaire du salon pour l’obliger à modifier sa déclaration dans laquelle elle «lavait» son honneur.

Par ailleurs, les contradictions ne s’arrêtent pas là. L’époux de la propriétaire du salon a informé les enquêteurs que son épouse n’était pas présente le jour des faits, contrairement à Sonko, qui a prétendu dans sa déclaration, qu’elle était présente.

Hiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.