fbpx

Trois mineurs, présumés meurtriers de la famille Diol arrêtés par la police de Denver

Trois mineurs, présumés meurtriers de la famille Diol arrêtés par la police de Denver

Cinq mois après l’incendie criminel qui a ravagé une famille sénégalaise à Denver dans le Colorado, les principaux suspects ont été arrêtés mercredi par la police de Denver. L’annonce a été faite par le chef de la police de Denver, Paul Pazen.


Accusé d’avoir provoqué un incendie qui a coûté la vie à cinq sénégalais issue d’une même famille, trois individus mineurs ont été arrêtés par la police après cinq mois d’investigation.


Les faits se sont produits le 5 août dernier aux environs de 2 h 30. Une maison habitée par une famille sénégalaise avait été incendiée à Danver, dans le quartier de Green Valley Ranch. La famille entière a été décimée dans l’incendie. Il s’agissait de Djiby Diol, sa femme Adja Diol, leur fille âgée de 2 ans, sa soeur Coumba Diol et la fille de cette dernière, bébé Hawa, tout juste âgée de 8 mois.


Le rapport de la police sur les lieux a finalement évoqué une piste criminelle. Les enquêteurs n’ont pas tardé à identifier grâce aux caméras de surveillance trois suspects, portant des masques et des capuchons noires, ainsi qu’une berline noire, qui selon eux, était probablement liée à l’incendie criminel. Les photos des suspects avaient été publiées le 9 septembre par les enquêteurs, avec une prime de 50 000 dollars pour toute information conduisant à l’arrestation de ces individus.


C’est finalement cinq mois plus tard que la police a mis la main sur les suspects. À travers une conférence de presse faite mercredi après midi, le chef de la police de Denver ainsi que son maire, confirment l’arrestation des présumés criminels. « Aujourd’hui marque la première étape pour s’assurer que nous tenons les personnes responsables de ce crime », a déclaré le maire Michael Hancock, en compagnie de Pazen.


Les trois personnes arrêtées sont des adolescents. Les deux sont âgés de 16 ans et le dernier, a 15 ans. Selon notre source, ce serait des américains blancs et un chinois de nationalité américaine. Ils font fassent à plusieurs chefs d’accusation, notamment de meurtre au premier degré, tentative de meurtre, incendie criminel au premier degré…


Le chef de la police a omis les informations concernant leurs noms en raison de leurs âges. Néanmoins, Pazen pense que l’incendie n’est pas un crime motivé par le racisme, en se basant sur l’enquête.


Pour le moment, le chef de la police a jugé nécessaire de ne pas fournir plus de détails sur l’affaire afin de « protéger l’intégrité de l’affaire ». Mais, de leurs côtés, les détectives continuent toujours d’enquêter.


« Nous pensons que les trois personnes que nous avons en détention sont responsables du crime », a affirmé le chef de la police, M. Pazen.

Hiro

Laisser un commentaire