fbpx

Hong Kong: 12 militants pro-démocratie condamnés à des peines de sept mois à trois ans de prison

Hong Kong: 12 militants pro-démocratie condamnés à des peines de sept mois à trois ans de prison

Deux ans et trois ans de prison pour les deux accusés sur la fuite de douze militante pro-démocraties hongkongais vers Taïwan, déclare la cour de justice chinoise, ce 30 décembre.


Ils ont plaidé coupable ce mardi lors de l’audience, non ouvert au public du fait des restrictions liées à l’épidémie. La communauté internationale dénonce une absence de transparence dans la gestion de ce dossier et accuse la Chine de vouloir continuer sa domination sur Hong Kong, comme le souligne Claudia Mo, ancienne députée  » tout cet épisode est une démonstration de l’étendue des pouvoirs de Pékin qui couvre l’ensemble des affaires de Hong Kong ».

Selon la Radio France Internationale, Les avocats de la défense ont été soigneusement choisis par la justice chinoise alors que l’accès au tribunal de Shenzhen, situé sur le continent en face de l’ancienne colonie britannique, a été rendu impossible aux journalistes et diplomates étrangers. Pour l’ancienne députée d’opposition, Claudia Mo, cet épisode montre surtout le nouveau rôle de la Chine dans les affaires de Hong Kong. « Tout cet épisode est une démonstration claire de l’étendue des pouvoirs de Pékin qui couvrent l’ensemble des affaires de Hong Kong. C’est aussi un avertissement à quiconque aurait l’intention de s’échapper ou de fuir Hong Kong », dit-elle.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire