fbpx

Fraude fiscale : Plusieurs chefs de gouvernement et de personnalités à travers le monde épinglés

Fraude fiscale : Plusieurs chefs de gouvernement et de personnalités à travers le monde épinglés

Une nouvelle affaire de fraude fiscale incrimine le premier ministre tchèque, le roi de Jordanie, les présidents du Kenya et d’Équateur et plusieurs autres dirigeants. Ils sont soupçonnés d’avoir investis dans des sociétés offshore, notamment à des fins d’évasion fiscale, selon une enquête publiée dimanche par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

Près de 12 millions de documents, feuilletés par environ 600 journalistes, ont permis de détecter plus de 29 mille sociétés offshore détenues par des hommes d’affaires et des hommes d’États du monde entier. Le Premier Ministre Tchèque a inséré 22 millions de dollars dans des sociétés pour acheter un château en France, à Mougins. Quant au président équatorien, il a mis des fonds dans deux trusts aux États-Unis. Le rapport épingle aussi le roi Jordanien Abdallah II, qui a créé près de 30 sociétés offshores dans des pays où la fiscalité n’est pas rigoureuse. Certains pays ne poursuivent pas pour ce genre de cas, mais pour les dirigeants, l’ICIJ met en liaison, leur discours sur la corruption et leur placement de capital.


Parmi les personnalités exposées, on peut trouver la chanteuse colombienne Shakira, le mannequin allemand Claudia Schiffer ou la légende indienne du cricket Sachin Tendulkar.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.