fbpx

Tribunal de Mbour : retour de parquet les gardes de corps de Ousmane Sonko

Tribunal de Mbour : retour de parquet les gardes de corps de Ousmane Sonko

Les gardes du corps du leader de Pastef qui ont été arrêtés au Tribunal de Grande Instance Hors classe de Dakar devaient faire face, ce lundi, au procureur de Mbour. Selon leur avocat, Me Abdoulaye Tall, les mis en cause ont bénéficié d’un retour de parquet. « Ils ont été entendus par les éléments enquêteurs de la gendarmerie.

Par la suite, ils ont été confrontés. Ce lundi, ils ont été déférés au parquet. Après avoir attendu pendant longtemps, le procureur a décidé d’un retour de parquet. Parce qu’il a des éléments à étudier », a dit l’avocat.

Le camp de Sonko dépose de nouvelles plaintes

Cependant, il a attiré l’attention des sénégalais sur l’évolution de cette affaire. « Je rappelle qu’on a été attaqué à Tchiky. Des gens nous ont attaqué et nos blessés ont portés plainte. Il s’agit de Ousmane Diop de Mbour. Membre du Pastef, il avait reçu des pierres sur la tête. Il a été gravement blessé. Un des chauffeurs du cortège a aussi porté plainte. Lamine puisque c’est de lui qu’il s’agit est blessé et il détient un certificat médical. Le dernier, c’est le sieur Pathé Mbaye. Il a aussi eu des blessures après l’attaque. Je rappelle que toutes les personnes que je viens de citer reconnaissent l’auteur de cet acte. Ils ont d’ailleurs été convoqués pour être entendu », a soutenu la robe noire qui, attend un traitement équitable du dossier.

Interrogé sur le dossier, l’avocat se dit être très serein parce que les gardes rapprochés de Sonko ont été provoqués. « Des gens qui se réclament de la mouvance présidentielle nous ont jeté des pierres avant de nous traiter de tous les noms d’oiseaux. Omar Ndione a été formellement identifié et il est l’auteur de cet acte. Selon nos sources, c’est sa grande sœur, membre de l’Apr, qui a commandité cette attaque. C’est un acte prémédité pour atteindre la personne de Ousmane Sonko », a-t-il déclaré. Pour lui, si le droit est correctement dit, les gardes du corps de Sonko seront tout simplement libérés.

Retour sur les faits

Dans l’après-midi du 30 octobre, vers 18 heures, des incidents sont survenus dans le village de Tchiky, dans la commune de Diass. Ces incidents ont opposé certains éléments qui assurent la sécurité de M. Ousmane Sonko, président du parti politique « Les Patriotes », à des personnes présentes aux environs de l’endroit où ils étaient pré-positionnés à l’intérieur du village, au moment du passage de leur convoi. Malheureusement, ces incidents ont occasionné des blessures à des personnes : trois des victimes se sont présentées à l’unité d’enquête avec un certificat médical constatant des blessures ayant entraîné une incapacité de travail personnel pour les deux. Et un certificat médical constatant des blessures ayant entraîné une incapacité totale de travail personnel de 45 jours pour la troisième.

En plus des trois personnes blessées, le parquetier en chef de Mbour a précisé qu’il y a d’autres personnes qui se sont présentées pour déposer une plainte pour destruction de biens leur appartenant. « Au regard de l’extrême gravité de tels faits à nous dénoncés, une enquête a été immédiatement ouverte et les résultats obtenus ont conduit à l’arrestation de personnes formellement identifiées comme étant les auteures d’actes de violence ayant occasionné des blessures graves à des personnes et de destruction de biens appartenant à autrui », ajoute le magistrat.

Emedia

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire