fbpx

Affaire Sweet-Beauté : les exigences du juge à la propriétaire du salon

Affaire Sweet-Beauté : les exigences du juge à la propriétaire du salon

L’audition de la propriétaire du salon de massage Sweet Beauté ont été détaillée par pas mal de quotidiens nationaux Observation, Libération les Échos…

Le juge du 8e cabinet, Mamadou Seck, a forcé Ndèye Khady Ndiaye, à un mutisme forcé.
Elle a été interdit de ne plus parler publiquement de l’affaire Adji Sarr-Sonko. Du moins jusqu’à la fin de l’instruction.

Le magistrat instructeur lui a aussi interdit d’exercer toute activité liée au salon de beauté et de massage après avoir placée cette dernière sous contrôle judiciaire.

Le juge lui a également ordonné de venir signer chaque vendredi au registre du juge d’instruction pour confirmer sa présence sur le territoire national.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire