fbpx

Italie : une place publique baptisée au nom de Léopold Sedar Senghor

Italie : une place publique baptisée au nom de Léopold Sedar Senghor

Le jardin de la bibliothèque municipale de la ville d’Arcore (Italie) a été officiellement baptisé au nom de Léopold Sédar Senghor, premier président de la République du Sénégal, décédé en 2001, a appris l’APS.

Cette place publique sise dans cette ville qui abrite la célèbre villa de l’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, a été inaugurée samedi.

Elle sera un ‘’pôle de recherche sur la littérature africaine’’, selon l’Association ‘’Africa solidarietà’’ dont l’ambition est de diffuser la pensée de Léopold Sédar Senghor, surnommé le président-poète.

La cérémonie de dévoilement de la plaque a eu lieu en présence de la maire de la ville de Arcore, Rosalba Colombo, du consul général de Milan Mamadou Lamine Diouf, représentant l’ambassadeur du Sénégal en Italie Pape Abdoulaye Seck, renseigne un communiqué de presse.

Le président du ‘’Prix international Léopold Sédar Senghor’’ Cheikh Tidiane Gaye, était également présent à la cérémonie.

Un important don de livres de classiques africains a été remis à la bibliothèque municipale, à l’occasion de la cérémonie.

‘’Cette place publique, lieu de rencontre, est un monument important et symbole de l’interculture. Elle sera un pôle de recherche sur la littérature africaine et une référence en Italie’’, souligne l’association.

‘’Votre démarche traduit une fois de plus votre attachement à votre cher pays et votre fidélité à l’endroit de notre défunt président, dont vous fêtez chaque année la journée du prix international de poésie que vous lui avez dédié’’, a dit l’ambassadeur du Sénégal en Italie, Pape Abdoulaye Seck, félicitant l’association pour sa démarche.

Il a transmis aux autorités locales de la ville toute la gratitude et la reconnaissance des plus hautes autorités sénégalaises.

L’Association ‘’Africa solidarietà’’, présidé par le poète Cheikh Tidiane Gaye, par ailleurs président fondateur du prix international de poésie Léopold Sédar Senghor, avait introduit auprès du maire de la ville une demande en vue de faire de cette place publique un monument important et un symbole de l’interculture.

Avec APS

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.