fbpx

Mbaye Niang baisse son salaire de 164 millions à 52 millions pour rejoindre Bordeaux

Mbaye Niang baisse son salaire de 164 millions à 52 millions pour rejoindre Bordeaux

L’attaquant sénégalais Mbaye Niang « a consenti un vrai effort financier » pour rejoindre Bordeaux, en acceptant de réduire de plus de la moitié le montant du salaire qu’il percevait à Rennes, rapporte le quotidien sportif français L’Equipe dans son édition de ce vendredi.

« Pour que l’opération aboutisse, Niang a consenti un vrai effort financier sur le plan salarial », a écrit le quotidien sportif, selon lequel l’attaquant sénégalais a accepté que son salaire soit ramené de 250000 euros (163.845.451 francs) bruts mensuels à 80000 (52.430.544 francs).

L’international sénégalais, qui n’entre pas dans les plans de l’entraîneur breton Bruno Génésio, aura toutefois « la possibilité de gonfler ses émoluments en fonction de ses performances », précise L’Equipe.

« Il a privilégié l’aspect sportif alors qu’il disposait de propositions bien plus lucratives en provenance du Qatar », souligne le quotidien spécialisé

Mbaye Niang avait des différends avec le Stade Rennais depuis la fin de la saison 2019-2020, après qu’il a fait part de son envie de rejoindre l’Olympique de Marseille.

De transferts ratés à prêt, Niang n’a pratiquement pas joué depuis.

A Bordeaux, il était espéré depuis la semaine dernière et a eu le temps de discuter avec tout le staff des Girondins de Bordeaux.

De l’entraîneur Vladimir Petkovic au directeur technique Admar Lopes et au président Gérard Lopez, tout a été validé « pour le recrutement d’un numéro 9 de référence, puissant et capable de garder le ballon ».

Et après l’échec du recrutement de l’Egyptien Mostafa Mohamed de Galatasaray (Turquie), Mbaye Niang est devenu la piste prioritaire de Bordeaux où il va retrouver le capitaine et gardien Benoit Costil avec lequel il a joué au SM Caen et à Rennes.

Mbaye Niang, auteur de 12 buts en 38 matchs de Ligue 1 lors de la saison 2018-2019, a également marqué 11 buts en 31 rencontres, la saison suivante.

Il aura besoin de sa plénitude physique pour être à la mesure de la recrue offensive que Bordeaux attendait pour sortir d’un début de saison plutôt mitigé.

APS

A. Gueye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.