fbpx

Sexualité à l’école : le G7 condamne l’Etat et rejette le programme l’Unesco

Sexualité à l’école : le G7 condamne l’Etat et rejette le programme l’Unesco


L’organisation intersyndicale G7, regroupant les sept principaux syndicats d’enseignement du pays condamne fermement le programme de l’UNESCO qui vise à intégrer l’éducation sexuelle à l’école.



Après la tenue d’un séminaire sur l’éducation à la santé sexuelle et reproductive (ESSR) à Saly du 21 au 23 décembre 2020, le G7 a manifesté sa déception et son désaccord envers ce programme dont le but ultime est la dégradation des mœurs dans notre pays.

Selon le syndicat, ce projet malsain, ciblant les élèves, a des objectifs tels que la redéfinition des concepts de genres et de familles, l’apprentissage de la sexualité et l’acceptation de l’autre dans la relation sexuelle. 

Ce qui est inacceptable selon le groupe intersyndical, qui rejette fermement ce programme de “l’Unesco en partenariat avec l’International Planned Perenthood Federation France (IPPF) et Expertise France, avec le soutien de Ministère de l’Europe des Affaires Étrangères de la France.” 

Pour le G7, l’UNESCO devrait forcément prendre en considération les réalités socio-culturelles de ses pays membre. De ce fait, “il est donc inacceptable que des programmes orientés vers l’éducation à la sexualité puisse être appliqués dans des pays comme le Sénégal où le système éducatif a pour mission de bâtir un citoyen mode imbu de toutes les valeurs sociales et culturelles intrinsèques à notre peuple. »

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire