fbpx

Agression d’une diplomate sénégalaise à Ottawa :
Le Sénégal proteste et exige des poursuites

Agression d’une diplomate sénégalaise à Ottawa :Le Sénégal proteste et exige des poursuites

La chargée d’Affaires de l’Ambassade du Canada à Dakar a été convoquée jeudi 4 août 2022 au ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Dans un communiqué reçu par la rédaction, les services de la ministre de tutelle Aïssata Tall Sall précisent que cette convocation fait suite à « une descente d’une rare violence de la police canadienne, le 2 août, au domicile d’une diplomate sénégalaise en service à l’Ambassade du Sénégal à Ottawa. »

Au cours de cette opération, « la police canadienne a exercé sur la diplomate une violence physique et morale humiliante, devant témoins, et en présence de ses enfants mineurs », ajoute le document. Lequel relève que « malgré le rappel du statut de diplomate de la victime et de l’inviolabilité de son domicile, les éléments de la police canadienne l’ont menottée et sauvagement tabassée, au point qu’elle a eu du mal à respirer, ce qui a conduit à son évacuation par ambulance à l’hôpital ».
Alertée, la partie sénégalaise a « immédiatement » convoquée la chargée d’Affaires de l’Ambassade du Canada à Dakar pour « dénoncer vigoureusement et condamner fermement cet acte raciste et barbare ».

D’ailleurs, une note de protestation a été servie aux autorités canadiennes via l’Ambassade du Canada à Dakar et celle du Sénégal à Ottawa.
Le gouvernement du Sénégal exige qu’une enquête soit diligentée « sans délai » et que « des poursuites soient menées contre les auteurs de « cette agression inadmissible » qui constitue « une grave atteinte » à l’intégrité physique de la personne et de la dignité humaine, mais également « une violation flagrante » de la convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.