fbpx

Chronique | Thomas Tuchel, Têtu ou Incompris ?

Chronique | Thomas Tuchel, Têtu ou Incompris ?

De la trempe de Pep Guardiola, Wenger Arsène, José Mourinho, Marcelo Bielsa et j’en passe, Thomas Tuchel ne se dénature jamais. Son appréhension du football lui a toujours valu des amis et ennemis, mais il est resté droit dans ses crampons. L’enfant de la Bavière, a-t-il raison ?

Lui n’est pas un Tuche, mais il est fier de ce qu’il est et ne compte pas changer. Déranger ses idées, il ne risque pas de le faire. Le football pour lui n’est pas une loterie, mais un lot de a priori et d’intellect mélangé à de la malice pour concocter un délice sur le « vert ».

Lui n’est pas une toche plutôt, une torche qui ne s’arrête pas sur des éclairs de génie mais qui éclaire son jeu par un Je d’équipe qui doit marcher la tête sur des pôles qu’il fixe lui-même. Tu aimes ou tu n’aimes pas. Strict, il l’est, exigeant, c’est peu de le dire. Il était difficile de lui prédire un tel avenir. Euhh si pourtant, il sort major de sa Promotion. Mais n’a pas toujours eu des codes Promos. Ce qu’il a, il l’a cherché.

À l’aide d’une perche, il a cueilli son destin. Il a accueilli avec philosophie sa prématurée retraite de footballeur. Il est juste arrivé à l’heure pour le train du management. Commençant assez jeune, à l’école allemande, rien ne fut de tout repos pour ce Bavarois. Le chemin de roi, il se l’est tracé seul. Lui, il a sa touche personnelle, à chaque fois qu’il s’assoit sur un banc de touche, il panache avec l’approche tactique du jeu et l’approche joueuse de la tactique.

La soumission voulue à ces valeurs fondamentales pour lui, lui a valu des « sans suite » de certaines de ses missions malgré un bilan peu déshonorant. Même mis à la touche, il garde sa touche. Incompris ? Têtu ? L’histoire lui a donné raison sur ça.

Deux saisons de suite, il atteint la finale de la Ligue des champions, avec deux clubs différents.

Une première dans l’histoire pour un entraîneur, à lui d’imprégner davantage sa touche face à son idole le Catalan Guardiola.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.