fbpx

CHRONIQUE : Les clashes font tâches

CHRONIQUE : Les clashes font tâches

À travers des textes, un prétexte est créé pour se jeter des pierres, un contexte est imposé pour se faire la guerre. Amer goût, guéguerre à multiples coûts et coups sans faire constat de ce qui se passe tout autour.

Pour eux, la gloire réside à se donner des coups bas, tout haut ou tout bas, importe peu, c’est le combat. It’s the game! Comme ils ont l’habitude de dire, mais l’attitude compte, on peut montrer la plénitude de sont talent sans nuire à l’autre. Ce game est vôtre ou dirai-je ce game est nôtre. Ces conflits d’intérêt, ces défis sans attrait qui défient notre gré peuvent changer de forme. Formez un bloc autour de vous, parlez le même langage. Vous devez assainir le paysage. Soyez des porteurs de voix, des porteurs de choix, des chauffeurs sur la voie de nos bonheurs. Des choses à dire vous en avez, au-delà de la quête du roi de la scène, on ne voit que de la peine causée.

Posez-vous les bonnes questions, cette chance que vous avez d’être écoutés par des millions de gens, pourquoi ne pas en profiter pour faire passer des messages qui vont dépasser les âges. Le temps s’en va, les paroles restent. Inutile d’appeler le Musiba vous risquez de vous retrouver tous si bas, le Secret de 7* art c’est d’unir à travers les mots, ce n’est pas trop demander. Cher artiste, tu veux conquérir l’international alors Xippil Xol, le monde n’attend pas, unissez vous et un jour tu me diras Gissna ce que tu me disais. Les artistes ne doivent pas s’user dans la mauvaise foi mais user de leur voix pour avertir, réunir, divertir la population et le peuple qui les écoutent.

It’s the game* = C’est le jeu
Musiba* = danger
Xippil xol* = lève les yeux et regarde
Gissna = j’ai vu

Mamadou Kane

Laisser un commentaire