fbpx

NBA FINALS : les Warriors ont battu les Celtics 103-90 pour remporter le 4e titre NBA en huit ans

NBA FINALS : les Warriors ont battu les Celtics 103-90 pour remporter le 4e titre NBA en huit ans

Les Warriors sont de retour sur le trône de la NBA. Ils ont réussi cette nuit à battre les Celtics (103-90) dans le game 6 des finales NBA et ont donc remporté le trophée Larry O’Brien, leur 4e en huit ans.

Les chose avaient pourtant mal démarré pour les joueurs de la baie. En effet, les C’s, condamnés à gagner pour forcer un game 7, ont attaqué la rencontre pied au plancher en infligeant à Golden State un 12-2 d’entrée de jeu notamment sous l’impulsion de Jayson Tatum et Jaylen Brown.

Après avoir laissé passer l’orage, les Warriors ont déroulé leur jeu et ont réussi à se détacher grâce notamment à un run de 21-0 entre la fin du premier quart-temps et le début du deuxième. Cette nouvelle frénésie a été démarrée par Steph Curry et Jordan Poole. Dans ce quart-temps, ils compteront jusqu’à 21 points d’avance avant de lâcher du leste.
A la pause, les Dubs comptaient un confortable matelas de 15 unités (54-39).

Au retour des vestiaires, les joueurs de Boston revenaient avec de meilleures intentions et grâce à un run endiablé emmené par Al Horford et Jaylen Brown, ils réduisaient l’écart de moitié.

A la fin du troisième quart-temps, l‘avance des guerriers était retombée à 10 points. On s’attendait alors à voir un dernier quart-temps sulfurique entre les Celtics qui devaient rester en vie et les Warriors qui cherchaient à mettre fin à ces finales.

Sur les premières minutes nous étions partis sur cela mais une nouvelle fois, les Celtics disparaissaient de manière ineffable. Une fois de plus les joueurs de Steve Kerr ne se feront pas prier pour punir leurs adversaires. Le bourreau se nomme Stephen Curry. Le chef termine la partie avec 34 points, 7 rebonds et 7 passes.

« Nous avons trouvé un moyen de le faire », a déclaré Curry après que les Warriors ont reçu le trophée du championnat et célébré sur le terrain. « Notre expérience. … Nous avons construit cela pendant 10-11 ans. Cela signifie beaucoup quand vous arrivez à ce stade.

Pour Curry, Klay Thompson, Draymond Green et Andre Iguodala, c’est un quatrième championnat. Les trois premiers anneaux ont eu lieu en 2015, 2017 et 2018, lorsque Golden State était dynastique et a effectué cinq voyages consécutifs en finale.

Le MVP des finales a bien été secondé par le duo Draymond Green-Andrew Wiggins efficaces des deux côtés (respectivement 12 points,12 rebonds et 8 passes et 18 points, 6 rebonds et 5 passes) et un électrisant Jordan Poole en sortie de banc (15 points).

Il faut aussi noter le mauvais match de Klay Thompson (12 points à 25% au shoot).

En face seuls Jaylen Brown (34 points et 7 rebonds) et Al Horford (19 points et 14 rebonds) auront survécu au marasme des Celtics. La star Jayson Tatum, après un bon premier quart-temps, s’est éteinte et termine le match avec un immeuble construit (6/18 au shoot et 2 points inscrits en deuxième mi-temps).

A l’image de sa star, Boston aura été trop inconstant sur ces finales et s’incline logiquement face à des Warriors juste intouchables.

Golden state remporte son 7e Titre et le chef Curry remporte son premier titre de MVP des finales, seule distinction qui manquait à son tableau de chasse.
Souvent oublié, le coach Steve kerr remporte sa 9e bague (5 en tant que joueur et 4 en tant que coach).

C’est la fin de cette saison de NBA qui aura vu les guerriers prouver que l’ADN du champion est présent en eux. Sauront-ils rééditer l’exploit en 2023 ou une autre équipe réussira t’elle à prendre ce titre ? Rendez-vous en Octobre pour le début d’une nouvelle saison de NBA.

Par Ibrahima NGOM

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.