fbpx

Trafic de faux passeports : la DIC démantèle un réseau, deux députés dans le coup

Trafic de faux passeports : la DIC démantèle un réseau, deux députés dans le coup

Après l’affaire Seydina Fall alias Boughazali , deux autres députés dans de beaux draps. Un nouveau scandale secoue encore une fois l’Assemblée nationale.Selon les informations relayées par Seneweb, deux députés, E.S et D.B sont mouillés dans un trafic de faux passeports diplomatiques suite au démantèlement d’un réseau par les éléments de la Division des investigations criminelles.

Traqué depuis plusieurs mois, le cerveau de cette mafia très organisée a mordu samedi dernier le hameçon tendu par des éléments du commissaire Aliou Ba.

Le faussaire sous le coup des plaintes à la Dic, a été arrêté non loin de la Rts par des fins limiers.

Interrogé par les enquêteurs, E.D. Kondé âgé de 55 ans s’est mis à table. L’homme domicilié à la Cité Aliou Sow avoua qu’il travaille avec de hautes autorités dont des députés. Ainsi, le chef de file de cette sale mafia a préféré en citer seulement deux députés E.S et D.B. Et le quinquagénaire jurera qu’il ne serait une balance. Il ne va jamais livrer les identités de ses autres collaborateurs pour rien au monde.

Cependant , E.D. Kondé a fait quelques révélations sur ses collaborateurs députés qui le recevaient respectivement au niveau de leur bureau. En complicité avec ces derniers, il confectionnait des certificats de mariage à leurs clientes pour l’obtention de passeports diplomatiques d’après nos sources.

« Le faussaire mentionnait sur ces faux certificats de mariage que ses clients étaient des épouses de ces députés pour qu’elles obtiennent des passeports diplomatiques en vue de s’envoler », selon Seneweb.

Suite aux aveux explosifs de ce faussaire, les éléments de la Division des investigations criminelles ont effectué une perquisition à son domicile. Mais la descente policière à la Cité Aliou Sow a permis de mettre la main sur des documents compromettants contre des députés à l’Assemblée nationale. Toujours selon les sources Seneweb, des bulletins d’indemnités parlementaires, des photocopies des passeports diplomatiques authentiques, des députés incriminés ont été saisis dans le domicile du cerveau de la bande.

Également plusieurs faux passeports, un cachet, des cartes de séjour, des cartes d’identité de nationalité étrangère et sénégalaise ont été découverts sur place par ces redoutables policiers.

Visé pour association de malfaiteurs, faux et usage de faux en documents administratifs, escroquerie et trafic de migrants, le quinquagénaire, se disant commerçant, est actuellement en garde-à-vue dans les locaux de la Division des investigations criminelles.

L’enquête suit son cours normal et risque bientôt de faire beaucoup de bruits !

Mbaye Sarr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.