fbpx

La famille de Fulbert Sambou n’a pas exigé une autopsie (Médias)

La famille de Fulbert Sambou n’a pas exigé une autopsie (Médias)

Le sergent Fulbert Sambou a été inhumé au cimetière Saint-Lazare. Celui qui était jusqu’à son décès en poste à la direction des Renseignements militaires a été inhumé après avoir reçu les honneurs de l’Armée.

Le quotidien Libération informe dans sa parution du jour que ses supérieurs ont témoigné qu’en 20 ans de service, le défunt n’a jamais commis de faute professionnelle.

Fulbert Sambou était porté disparu samedi 19 novembre en même temps que son ami l’adjudant-chef de la gendarmerie Didier Badji. Son corps a été retrouvé par un pêcheur. La veille, les deux hommes effectuaient une partie de pêche au niveau du Cap Manuel.

Ces disparitions avaient suscité une onde de choc. Les habitants de Niomoune, village d’origine des deux militaires, avaient exigé la lumière.

Après le repêchage du corps de Fulbert Sambou, ces derniers avaient exigé une autopsie. Ce qui ne sera pas fait. La dépouille était dans un état de putréfaction avancée et la famille, qui avait identifié le disparu, n’avait pas validé cette exigence selon le quotidien.

Pour Didier Badji, les recherches se poursuivent. Ce dernier était en poste à l’Inspection générale d’État au moment de sa disparition.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire