fbpx

Cheikh Mbow, Directeur exécutif de la Cosydep : « la mobilisation de 10 milliards pour acheter des tenues scolaires pose au moins trois questions »

Cheikh Mbow, Directeur exécutif de la Cosydep : « la mobilisation de 10 milliards pour acheter des tenues scolaires pose au moins trois questions »

10 milliards pour les uniformes scolaires, Voilà pourquoi la Cosydep s’interroge sur la pertinence de ce chiffre exorbitant.

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’école publique (Cosydep) s’interroge sur la pertinence de mettre une enveloppe de 10 milliards sur des tenues scolaires alors que l’école sénégalaise fait face à de nombreux défis.

Selon le Directeur exécutif de cette organisation, «la première, c’est la priorité de l’opération face aux défis prégnants qui ont pour noms : résorber les abris provisoires, la question enseignante avec les querelles pour solder le passif, la mise aux normes de l’environnement des apprentissages» en termes de sécurité, d’eau, d’hygiène, garantir la continuité des enseignements en situation d’urgence surtout pour les plus défavorisés, etc..

S’agissant ce dernier point, M. Mbow souligne qu’il y a au moins «40% des écoles qui sont sans toilettes, 2/3 d’écoles qui n’ont pas d’eau potable, une école sur deux qui n’est pas sécurisée». Face à cette situation, M. Mbow pense que si «le système éducatif a 10 milliards (de francs Cfa), on devrait réfléchir sur la priorité».

Toutefois, le Directeur exécutif de la Cosydep estime que si malgré tout le ministère de l’Education nationale veut mener cette opération, il faudrait «réfléchir sur le dispositif inclusif participatif et transparent».

«Il faut que cela soit exclusivement transparent, c’est cela qui devrait soutenir son exécution. Ce sont des marchés qui devraient être gérés au niveau décentralisé, au niveau local», a-t-il insisté.

La Cosydep s’interroge également sur la capacité à assurer la durabilité de cette opération. «Quand le gouvernement dit qu’on met 10 milliards (dans les uniformes scolaires), on comprend que ça va démarrer avec 10 milliards. Et les autres années quand les enfants devront avoir d’autres tenues, est-ce qu’on ne va pas faire supporter les coûts aux familles qui sont déjà étouffées ? Les familles dépensent déjà beaucoup pour les fournitures. Il ne faut pas que cette opération puisse reposer sur elles», a plaidé Cheikh Mbow.
Vendredi dernier, le ministre de l’Education nationale, Ma­ma­dou Talla, celui de l’Artisa­nat, Pape Amadou Ndiaye, et le Délégué général à l’entrepreneuriat rapide, Pape Amadou Sarr, se sont retrouvés aux Sphères ministérielles de Diamniadio pour discuter de la mise en œuvre de la directive présidentielle sur le port systématique de tenues scolaires dès octobre prochain.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.