fbpx

Ouakam : la première micro-forêt urbaine de Dakar inaugurée

Ouakam : la première micro-forêt urbaine de Dakar inaugurée

Irène Mingasson, ambassadrice de l’Union européenne (Ue) au Sénégal a procédé, ce jour, à l’inauguration de la première micro-forêt urbaine de la ville de Dakar, située dans le quartier de Ouakam. En appui à l’initiative de l’association Ecolibri, l’objectif de cette action est de récupérer des espaces pollués et/ou encombrés de la capitale et de les transformer en « poumons verts ».

Ces espaces de verdures et de biodiversité permettront, à terme, de réduire la pollution, de stocker du carbone et d’améliorer les conditions de vie des habitants de la capitale. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’Environnement qui a pour thème cette année « la restauration des écosystèmes ».

La cérémonie s’est déroulée en présence de Mme Soham El Wardini, maire de la ville de Dakar, et de M. Haidar el Ali, militant écologiste et ancien ministre de l’Environnement. Les dernières photos prises récemment depuis la station spatiale internationale par l’astronaute français, Thomas Pesquet, montrent à quel point la capitale sénégalaise et la presqu’île du Cap Vert manquent d’espaces verts.

Cette mini-forêt de 1 300 arbres, sur la corniche à Ouakam, s’inspire de la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki. Les forêts urbaines permettraient de capter 40 fois plus de carbone et pousseraient dix fois plus vite que les forêts conventionnelles en développant beaucoup plus vite la biodiversité.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.