fbpx

Les locaux du journal « Les Echos » surveillés après des menaces

Les locaux du journal « Les Echos » surveillés après des menaces

Suite à l’affaire Ousmane Sonko, accusé de viols par une masseuse, le journal « Les Échos » avait été le premier media à avoir rendu public l’affaire. Le media a reçu alors plusieurs menaces, qui ont été pris très au sérieux par les forces de sécurité.

Une confirmation a été faite par un des rédacteurs du journal, explique PressAfrique, qui rapporte selon sa source que des rondes sont faites depuis trois jours devant le siège de « Les Échos ». « C’est vrai que la police effectue une ronde dans le siège du journal et même devant le domicile d’un des membres de la rédaction. Nous avons reçu plusieurs menaces via les réseaux sociaux et surtout par des mails envoyés », a-t-il confié.

La source affirme par ailleurs que la police fait ces rondes pour des raisons de sécurité.

Pour rappel, le journal « Les Échos » ont publié à leur Une, l’information de la plainte d’une masseuse contre le leader de Pastef, Ousmane Sonko, qu’elle accuse de viols et de menaces de morts. Le même jour, la propriétaire du salon a fait une sortie dans la presse pour démentir ces allégations, en affirmant que c’est un coup monté.

Hiro

Laisser un commentaire