fbpx

Casamance : L’armée récupère tous les bastions des rebelles du Front Sud

Casamance : L’armée récupère tous les bastions des rebelles du Front Sud

L’armée nationale a récupéré les quatre dernières bases historiques des rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), situées sur le front Sud, à la frontière avec la Guinée Bissau, après dix jours d’intervention, a constaté l’APS.

’’Les premières bases historiques du MFDC ont été neutralisées et reprises par l’Armée’’, a déclaré, ce mardi, le Colonel Souleymane Kandé, commandant de la zone militaire numéro 5 de Ziguinchor. Il s’agit des bases de Bamoune-Bilass, Boussoloum, Badiong et Sikoune.

L’officier des armées étaient accompagné des journalistes.

Le 25 janvier dernier, une opération d’envergure visant à déloger des bandes armées des zones a été déclenchée par le commandement de la zone numéro 5.

Un important détachement de l’Armée composé du troisième bataillon des commandos de Thiès, du troisième bataillon d’infanterie de Kaolack, d’un détachement du Génie militaire de Bargny, du cinquième bataillon d’infanterie de Ziguinchor et d’un bataillon de parachutistes opère dans la zone depuis plus de 10 jours.

’’Ici, c’est la base historique du MFDC. C’est l’une des premières bases. Des chefs combattants comme César Atoute Badiate et Salif Sadio ont transité par ici avant de filer vers le Front Nord. C’est un sanctuaire. C’était le centre de commandement. C’est ici le site qui abritait tout l’armement de la rébellion. Cette base est prise par l’Armée’’, a expliqué le Colonel Souleymane Kandé.

Il a invité les populations déplacées à ’’retourner rapidement au bercail parce que les conditions sécuritaires’’ sont désormais réunies.

‘’Le processus est irréversible. L’Etat va bientôt procéder à la mise en place des ouvrages socioéconomiques de base comme les écoles, les postes de santé, les forages. Les ONG de développement et les projets publics comme le PUMA, le PUDC et autres vont aussi intervenir rapidement’’, a-t-il ajouté.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire