fbpx

Migrants massacrés à la frontière Biélorussie et la Pologne : des sénégalais parmi les victimes

Migrants massacrés à la frontière Biélorussie et la Pologne : des sénégalais parmi les victimes

L’année 2021, est marquée par une crise frontière entre la Biélorussie le L’Union européenne. S’en est suivie une crise migratoire qui se manifeste par un afflux massif de migrants du Moyen-Orient et d’Afrique vers les pays comme la Lituanie, la Lettonie et la Pologne, en passant par les frontières de ces pays avec la Biélorussie.

Cependant, on parle d’une douzaine de personnes dont des sénégalais, qui seraient mort en essayant de franchir la frontière polonaise, sécurisée par une clôture de barbelés et composée de milliers de soldats.

Depuis le mois d’août dernier, des migrants ont organisé à proximité du village polonais de Usnarz Gorny, le long de la frontière, un camp surveillé en permanence par des soldats Biélorusses et Polonais de chaque côté. Et d’après les médias Italiens ,les attaques Migrants sont devenues très fréquentes.

Un migrant sénégalais qui exige l’anonymat affirme que  » c’étaient des migrants sénégalais qui voulaient quitté la Russie pour aller en Allemagne par voix terrestre de façon illégale. Ils ont quitté la Russie en passant par la Biélorussie pour traverser la frontière polonaise. Malheureusement pour eux la frontière Lituanienne était fermée. Ils étaient dans une zone neutre. Ils auraient appelés à l’ambassade pour avoir de l’aide mais sans réponse ».

Un autre sénégalais au nom de Moussa Ndiaye, a vu ses deux frères tues atrocement.

Moussa Ndiaye, le jeune migrants sénégalais, qui a perdu ses deux frères dans une attaque, alors qu’ils essayaient de traverser la forêt qui sépare le Biélorussie de la Pologne.

Les autorités polonaises ont affirmé qu’une douzaine de migrants sont morts.

Oumoul KA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.