fbpx

Viol présumé : Kaliphone accablé par les éléments de l’enquête

Viol présumé : Kaliphone accablé par les éléments de l’enquête

Babaly Kalidou Sall, plus connu sous le nom de Kaliphone est cité dans une affaire de viol présumé.

Il a fera face aux gendarmes de Ouakam ce lundi matin. D’après les informations fournies par « Libération », il risque gros après la confrontation prévue avec sa victime présumée.

Arrêté jeudi dernier dans la soirée, Kaliphone Sall avait été retenu par les gendarmes avant d’être libéré, sur convocation. Pour cause, une plainte a été déposée par Adja Thiaré Diaw, âgée de 19 ans présumée victime de viol. Dans sa déposition, elle raconte que le soir des faits en cause, elle était dans la voiture de Kaliphone qui aurait essayé de l’embrasser. Face à son refus de céder aux pulsions de présumé bourreau, celui-ci n’a rien trouvé de mieux que « d’arracher de force sa culotte avant d’introduire ses trois doigts dans son sexe ». Pire encore, il lui aurait asséné de violents coups au visage lorsqu’elle a tenté de se défendre et de s’enfuir.

Selon le journal ces violences ont été confirmées par un certificat médical de coups et blessures établi par le Centre de santé Philippe Maguilène Senghor. Le rapport médical note « une tuméfaction du visage, des lèvres, des ecchymoses, des blessures aux bras et au dos », avant de conclure , une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 8 jours.

Cette dernière est dépeinte par les défenseurs du mis en cause comme une «prostituée ». Devant les enquêteurs, Kaliphone Sall a reconnu avoir transporté Adja Thiaré Diaw dans sa voiture mais a nié, les accusations retenues contre lui. Toutefois le mis en cause serait contredit à plusieurs reprises, l’ancien insulteur du chef de l’Etat, sera enfoncé par une certaine Mariama qui est venue témoigner sur l’affaire. Elle révèle aux gendarmes avoir été elle-même victime d’attouchements de la part de Kaliphone, la veille des faits.

Convoqué ce lundi, Kaliphone, visé pour « viol, séquestration, coups et blessures volontaires, risque gros ». Il sera confronté avec sa victime présumée. Cependant, les résultats de l’examen gynécologique sont attendus.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire