fbpx

Justice : Vaste chamboulement dans la magistrature

Justice : Vaste chamboulement dans la magistrature

Des décisions importantes sont tombées de la réunion du Conseil supérieur de la Magistrature, tenue, lundi 22 janvier 2021, sous la présidence du chef de l’État, Macky Sall, président statutaire du Conseil.

De nombreuses nominations ont été faites au cours de cette réunion du Conseil. Le poste de Doyen, des juges vacant depuis le décès au mois d’avril dernier du magistrat Samba Samba Sall, a désormais un occupant. Le Conseil supérieur de la magistrature y a nommé Oumar Maham Diallo. Il était précédemment à la Cour d’appel de Ziguinchor.

L’autre grande nomination est le remplacement du Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye. Désormais c’est le magistrat Amady Diouf qui assume cette charge.

Serigne Bassirou Guèye, désormais ancien procureur de la République, est en détachement au palais de la République. La nature de sa mission auprès du président de la République n’a pas été précisée.

Le poste de Procureur général est confié à Ousmane Diagne. Ce magistrat réputé avait occupé les fonctions de procureur de la République jusqu’en 2013 avant d’être remplacé par Serigne Bassirou Guèye.

Souleymane Téliko envoyé à Tambacounda

Une autre décision, qui a retenu l’attention, c’est l’affectation de Souleymane Téliko à Tambacounda, dans le sud-est du Sénégal. L’ancien président du Conseil supérieur de la Magistrature (UMS), qui a quitté son poste en août dernier, après 2 mandats de deux ans, est ainsi exilé très loin de la capitale et des zones d’influences.

Cette décision visant Souleymane Téliko pourrait s’apparenter à une sanction. En effet, au cours de ses mandats à la tête de l’organisation des magistrats, Souleymane Téliko avait fait de l’indépendance des magistrats un de ses combats.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.