fbpx

Affaire Ousmane Sonko : le juge Mamadou Seck refuse de ravaler la patate chaude qui brûle sa gorge

Affaire Ousmane Sonko : le juge Mamadou Seck refuse de ravaler la patate chaude qui brûle sa gorge

Le juge du 8e cabinet a écrit une lettre, ce jeudi, pour se dessaisir du dossier «Sweet Beauté». À en croire le quotidien Libération, Mamadou Seck s’est désisté pour convenance personnelle.

Le journal de renseigner que le magistrat évoque des craintes pour sa famille.

«Ma première épouse étant d’ethnie diola et originaire de Ziguinchor, je suis habité par la crainte de faillir dans le traitement objectif du dossier, conformément à mon serment», a-t-il affirmé à ses supérieurs.

Le juge du 8e cabinet renseigne aussi que de graves accusations non fondées et injustifiées sont portées contre sa personne.

Une allusion aux propos de Ousmane Sonko qui l’a qualifié de juge «réputé faible et non indépendant».

Après les attaques de Sonko contre lui, le juge Seck s’en est ouvert à ses supérieurs qui ont mis à sa disposition une garde rapprochée.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire