fbpx

Dijon : Une jeune fille voilée agressée par des extrémistes radicaux en pleine rue

Dijon : Une jeune fille voilée agressée par des extrémistes radicaux en pleine rue

« Vous dégagez, fils de p** ! Cette ville est aux Français », crie un des agresseurs. Une jeune fille, dont le seul crime a été de porter le voile, a été victime d’une agression à Dijon.

Une dizaine d’extrémistes radicaux de droite s’en sont pris à un petit groupe d’amis, tout simplement parce qu’une des jeunes filles avait mis le voile. Cette énième acte anti-musulman vient renforcer les chiffres recensés par le Conseil français du culte musulman. Selon ce dernier, les agressions anti-musulmanes ont augmenté de 53 % sur le territoire français entre 2019 et 2020. Sur l’année, au moins 235 actes ont été comptabilisés.

« Nous appelons à ce que notre religion et l’exercice de son culte soient considérés et traités avec les mêmes principes et règles qui régissent les religions et cultes historiquement installés en France », a dénoncé dans un communiqué, Abdallah Zekri, délégué général du CFCM et président de l’Observatoire national de lutte contre l’Islamophobie.

L’Observatoire révèle qu’en 2020, 75 % des actes anti-musulmans sont des « menaces ». De plus, malgré le double confinement en France, les profanations et actes de vandalisme des lieux de culte musulmans ont évolué de 35 %. Trois cimetières ont fait l’objet de ces violations en 2020 contre sept en 2019. L’Ile-de-France, Paca et Rhône- Alpes sont les zones les plus touchées.

« Ces chiffres ne reflètent pas la réalité, car beaucoup de responsables de lieux de culte ne souhaitent pas porter plainte, considérant, à tort ou à raison, que les enquêtes aboutissent rarement », explique également Abdallah Zekri.

Alors que la France fait objet d’un débat parlementaire sur le projet de loi contre le « séparatisme » et les méthodes de lutte contre l’islamisme radical, Abdallah Zekri dénonce un climat général « malsain et indigne ». Il appelle ainsi, tout responsable religieux, « quelle que soit sa religion, à dénoncer le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie ».

Gallaye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.