fbpx

Marseille : Pablo Longoria s’exprime sur le cas Bamba Dieng

Marseille : Pablo Longoria s’exprime sur le cas Bamba Dieng

Pablo Longoria, président de l’Olympique de Marseille, s’est prononcé sur l’épineux cas Bamba Dieng. Dans un entretien accordé à Footmercato, le patron olympien soutient que ce n’était pas facile de gérer l’épisode concernant Bamba Dieng.

« Humainement, ce n’était facile pour personne. Quand tu es dans le mercato d’été avec un joueur qui est dans les radars des autres clubs, avec une possibilité de sortie, ce n’est pas facile au niveau mental pour le joueur. Mais ce n’est pas facile non plus pour le club. À partir du moment où le joueur est revenu ici, la situation a changé radicalement », a indiqué Pablo Longoria.

D’après le patron de l’OM, la situation de l’attaquant sénégalais s’est améliorée. « Le joueur a beaucoup progressé et la conséquence, c’est qu’il a récupéré une place dans l’effectif parce que la méritocratie est la chose la plus importante dans la vie. Mais, jouer une compétition avec des mercatos encore ouverts, c’est très compliqué, notamment pour la psychologie des joueurs. Ce n’est pas non plus facile dans la relation que tu as avec un de tes joueurs qui se comporte différemment dans une situation de mercato. Ce n’est facile à gérer pour personne », a dit Longoria.

Pour rappel, l’été dernier, le dossier de Bamba Dieng a beaucoup fait parler, à Marseille. Utilisé lors du premier match amical de l’intersaison face à Marignane (lors duquel il a inscrit 3 buts), l’international sénégalais a ensuite été laissé de côté par Igor Tudor. Sa situation a alimenté les polémiques et de nombreux supporters ont pris sa défense. L’OM a quant à lui communiqué en indiquant que le joueur ne faisait pas le nécessaire à l’entraînement et que des problèmes avaient lieu avec son agent.

Écarté du groupe, l’attaquant s’est résolu à partir lors de la dernière journée du mercato. Il a d’abord validé une proposition de Leeds United, avant de faire volte-face et de filer à Nice, où il a été recalé à la visite médicale.

PressAfrik

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire