fbpx

CHRONIQUE | Une société violée par le mal

CHRONIQUE | Une société violée par le mal

Nous vivons dans une société mal en point, des hôpitaux mal en point, des dirigeants mal en point, mais qui pour faire la mise au point et les points sur les I. Nous souffrons d’un embonpoint de bêtises, d’un embonpoint de sottises, les  » bons coins  » suffisent pour nous réduire à la crise.

On viole, on vole, on rigole peu mais on trouve drôle. Le protocole sanguinaire et suicidaires sont respectés, les mesures mortuaires en première ligne pour masquer nos douleurs, chasser les démons de la honte. Compte tenu des contes qu’on nous raconte pour nous endormir et nous faire fuir la réalité de cette vie, on voit se creuser les disparités sans notre avis. Cousin, tu dors le ventre plein, mais copain dort avec sa faim. À quand la fin de ce fin malheur, de cette douce torpeur ? Chaque jour, des morts à chaque coin de rue, mais on se rue vers des accords, on s’est tu sur des rapports.

Dans notre pays, on couvre le feu, on couvre les mafieux, on ouvre le F de Famine, le F de Faux, le F de Fallace, le F de Fragile. Des maux hostiles à la tranquillité, à l’épanouissement, ce pays mérite mieux. La substantiation est nécessaire. Plus qu’un sous-développement économique, un sous-développement humain est notable.

Nous sommes capables de dépasser ce cap. Une ablation sans retenue de nos comportements, une vaccination de nos cœurs, une détermination sans faille, ainsi nous arriverons certainement et sûrement à tuer ce virus de la dépravation qui ne cesse de sévir et de se servir notre société.

Mamadou Kane

Un commentaire sur “CHRONIQUE | Une société violée par le mal

Laisser un commentaire