fbpx

Chronique | Le champ-ionnat politique sénégalais a du mal à rendre son verdict

Chronique | Le champ-ionnat politique sénégalais a du mal à rendre son verdict

La pôle position demeure critique. Le PC (Politique Club) YEWWI-WALLU est privé de son ailier prodige, dribbleur et provocateur, son meilleur joueur et meilleur buteur Ousmane Sonko, blessé au dos à l’entraînement.

L’ex troisième au ballon d’or lors de sa première saison professionnelle est en rééducation depuis ce choc. Son retour est attendu à la Sweet de plusieurs examens afin d’avoir le diagnostic exact. Mais costaud tel un TSarr (Tsar), il a tenu à accompagner ses coéquipiers. Sa présence les boosterait et fait d’eux de solides prétendants au titre.

Il y a aussi le retour en puissance du milieu récupératt Barthélémy Dias. Un teigneux et rugueux au Cœur du jeu, Sacré coup de patte, pouvant envoyer des balles en lucarne à n’importe quelle distance du terrain. Lui, son père fut un des meilleurs stoppeurs du champ-ionnat à une époque, Gêné par les blessures, il n’a jamais pu émerger. Il aura vraiment à cœur de mettre un dièse à sa carrière, mieux que son père. Il est à noter aussi, la signature surprise d’un ancien espoir du champ-ionnat. Khalifa Sall, ancien défenseur du mythique club de PCS, leader incontesté du champ-ionnat durant 40 ans. Son calme, son sens du placement et sa qualité de relance ont fait de lui une valeur sûre du club.

Malheureusement, son style de jeu en position Avancée a coûté à son équipe quelques buts enCaissés. Ces erreurs ont petit à petit valu une mise au placard. Freinant son élan.

Le PC YEEWI-WALLU le recrute pour certainement relancer sa carrière. Il sera en compagnie de Barth, son ex-coéquipier et protégé chez le PCS. Club qui n’est que l’ombre de lui-même depuis la prise de pouvoir de l’actuel tenant du titre le Regroupement Espoirs de Bokk, le REB, plus connu sous le nom de PC BBY. Plusieurs fois vainqueur du champ-ionnat en moins de dix ans d’existence. Son capitaine et leader charismatique est aussi deux fois ballons d’or, autant que son ancien capitaine. Depuis quelques saisons, avec la montée en puissance du talentueux ailier-buteur Sonko, d’abord du côté de MC Pastef, son club formé, l’expérimenté attaquant Macky Sall perd le sud. Il ne sait plus par quel pied dense, est nécessairement situé le centre.

Centre de toutes les At-tensions et Espoir de tout un club, Ousmane a réussi à s’Impot-ser, à se remarquer et à se démarquer dans le Domaine du Joga Bonito. Ce qui manquait flagramment à ce champ-ionnat.

Les fans aiment ça. Le public raffole de ça. Le spectacle, il leur en donnait. Chacune de ses apparitions suscitait l’engouement et l’enchantement. Le PC YAW, désireux de se renforcer et de jouer sérieusement le titre, a fait un revu d’effectif et du staff. Comme coach, le vétéran Abdoulaye Wade, double ballon d’or en forçant, leader du champ-ionnat au début des années 2000. Milieu de terrain endurant, sa qualité première, c’était le Changement (Sopi) de rythme. Il aura marqué de son empreinte et de celle (la marque du vote aux élections) des autres , plusieurs générations.

L’équipe entame sa révolution et procède au changement de leur nom, de PC YEWWI, elle passe à PC YEWWI-WALLU.

Cette saison, le champ-ionnat est très disputé. Malgré la présence d’autres.

Alors qui sera majoritaire à ce rythme ? L’attaquant vedette de Bokk Guiss Guiss FC a rejoint Benno Bokk Yaakar ce jeudi. S’il y a autant de complications, il faut faire appel au goal-average et au fairplay, la coalition avec le moins de cartons (avertissements et sanctions), sort leader du champ-ionnat.

Mamadou Kane

Laisser un commentaire