fbpx

Chronique | Israël/Palestine : sur une Lune pas si mielleuse

Chronique | Israël/Palestine : sur une Lune pas si mielleuse

Bien triste que nous nous voulions la face et le cœur au moment où à découvert à la même Lune il y a 73 ans, où le lit mielleux de mariage était occupé à deux, maintenant l’un le veut à lui seul par la force.

Le divorce s’annonce. À la base, la lune est faite pour unir. On pense à Lune de miel, sans penser aux dunes d’abeilles. L’éveil arrivera tôt ou tard même quand le soleil brûlera ses ruches remplies de suceurs. Le pollen a rendu fou pas mal de diviseurs.

Depuis Six jours, nous avons atteint l’usure dans ce conflit qui en cache un autre même si l’autre s’adjoint à lui. Ils ont fui, la lumière des étoiles même ne suffit plus pour donner une dose d’espoir. Mais qui ose croire en eux ? Qui ose fendre la poire en deux ? Qui pour les défendre même pour peu ? Ils sillonnent du regard les canaux pour faire retrouver cette union prônée et surtout pas pour trôner seul. Le visage tout pâle qui se dessine et destine à lancer l’appel à un droit qui leur fera remplir leur devoir.

La région devient source de lésions et de la formation de légion dans les religions. sur une Lune pas si mielleuse Dépeuplement et surpeuplement se multiplient. Cette Lune en est témoin, coup du sort ou coup de celui qui a tort. Mais surtout des coups sur des corps, des coups à coûts de milliards, pour des parts indéfinis dans cette partie du monde. Nous en sommes au temps des coups de trop, les couteaux sur le dos, ça suffit.

Salem demande le Salam, et ce, depuis Salomon, des lamentations s’accumulent sur ce rocher du Monde et l’ascension vers des jours meilleurs est à souhaiter.

Le fait est que ce Monde nous appartient. Le tien et le sien rejoignent le mien aussi bien que tu ne le penses pas.

La Lune continue de diviser, mais les étoiles se multiplient alors le soleil brillera certes un jour ou l’autre sur cette Terre.

Que cette fin de Ramadan soit pour nous une Ascension réussie…

Eid Mubarak avec la Rédaction.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.