fbpx

NBA FINALS : Golden state à une marche du titre

NBA FINALS : Golden state à une marche du titre

Les Warriors ont réussi dans la nuit de lundi à mardi à battre Boston (104-94) au Chase Center et ne sont plus qu’à une victoire de soulever le trophée Larry O’Brien.

Dans ce Game 5 que les spécialistes annonçaient serrés, ce sont les joueurs de la baie qui frappent les premiers. En effet, ces derniers ont su profiter de la maladresse collective des Celtics (10 premiers shoots à 3 points manqués 0/10) pour se détacher très tôt dans la rencontre et compter une jolie avance à la fin du premier quart-temps (27-16).

Le deuxième ne sera pas bien différent. Les joueurs Boston trop maladroits ne pouvaient que regarder les Warriors prendre le large et compter jusqu’à 16 points d’avance. Au final, c’est avec un matelas de 12 unités en faveur des guerriers que se sifflait la pause (51-39).

Au fil des années, c’est Golden State qui nous avait habitués à asséner des runs endiablés dans le 3e quart. Cependant cette fois-ci ce sera l’arroseur arrosé.

En effet, au retour des vestiaires, Boston démarre en infligeant à son adversaire un run de 10-0 grandement orchestré par Jayson Tatum et Jaylen Brown. C’était au tour de Golden State de souffrir d’une maladresse collective. Les Celtics iront même jusqu’à prendre l’avantage.

Mais, c’est dans l’adversité qu’on reconnaît les champions. Grands compétiteurs qu’ils sont, les Warriors reviennent en fin de quart-temps grâce au trio Poole-Thompson-Wiggins et prennent même les devants sur un shoot au buzzer de Jordan Poole(encore lui).

Les deux adversaires abordaient le dernier quart-temps avec une différence d’une unité. Une nouvelle fois de manière explicable, c’est le moment choisi par les C’s pour totalement disparaître.

Comme au game 4, les Warriors n’en demandaient pas tant pour achever leurs adversaires. Le bourreau se nomme Andrew Wiggins. L’ailier all-star termine la rencontre avec un gros double-double (26 points et 13 rebonds). Ce dernier a bien été épaulé par Klay Thompson (21 points) Jordan poole et Gary Payton II en sortie de banc (15 et 14 points respectivement).

La star des Warriors Stephen curry a lui vécu une véritable traversée du désert au shoot (16 points 7/22 dont 0/9 à 3 points). C’est la première fois de sa carrière que le meneur termine un match de playoffs sans le moindre shoot primé inscrit. Il s’est néanmoins bien illustré à la passe en délivrant 8 caviars pour ses coéquipiers.
Il faut aussi noter le bon match de Draymond Green (8 points, 8 rebonds et 6 passes) après des performances affreuses dans ces finales.

En face, les Celtics, trop inconstants, ne pouvaient pas espérer remporter la victoire. Le trio Jayson Tatum-Marcus Smart-Jaylen brown s’est volatilisé dans le dernier quart-temps mais ils finissent quand même la rencontre avec respectivement 27, 20 et 18 points.

Golden state s’impose alors et prend l’avantage dans ces finales NBA (3-2). Les joueurs de Steve Kerr vont ils plier l’affaire au game 6, ou les Celtics réussiront ils à forcer un game 7 ? Réponse dans 72h au TD Garden de Boston.

Par Ibrahima NGOM

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.