fbpx

Présidentielle au Niger : pour les syndicats, le futur président devra relancer le dialogue

Présidentielle au Niger : pour les syndicats, le futur président devra relancer le dialogue



Le prochain gouvernement Nigérien a déjà des dossiers sur la table. Les travailleurs nigériens font face à plusieurs problèmes et réclament immédiatement un dialogue social après les élections. Entre autres, la création d’emploi, le recrutement dans la fonction publique, la question des logements sociaux et l’amélioration des conditions de retraite sont les sujets qui préoccupent.

 Le secrétaire général de la Confédération Dynamique des Travailleurs du Niger (CDTN), Idrissa Djibrilla explique « la pension, d’abord elle est dérisoire et elle est payée trimestriellement, ce qui rend misérable ces retraités de la fonction publique. Nous avons même proposé de repousser l’âge de la retraite dans la fonction publique ».


Le second tour des élections aura lieu le 20 février et opposera Mouhamed Bazoum et Mahamane Ousmane.

La reprise du dialogue présidentiel est essentielle, selon les différents syndicats nigériens. 

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire