fbpx

Guinée : une jeune femme aurait été violée par des médecins dans une clinique, les suspects en détention provisoire (procureur)

Guinée : une jeune femme aurait été violée par des médecins dans une clinique, les suspects en détention provisoire (procureur)

M’mah Sylla, une jeune femme âgée de 25 ans est finalement décédée ce samedi 20 novembre à Tunis, quelques jours après sa septième opération.

Selon un communiqué du procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco, l’instruction est en cours…

Les faits sont qualifiés de grave de « crimes grave » qui a saisi un magistrat instructeur pour « viol », « avortement », « administration de substances nuisibles », « risque causé à autrui » et « complicité ». Celui-ci a déjà placé en détention provisoire les nommés Pierre Lamah, Daniel Lamah et Sebory Cissé, tous médecins. Une troisième personne du nom de Célestin Millimono dont la profession n’a pas été révélée serait en fuite et est activement recherchée, selon le communiqué.

L’information a été certifiée par l’Ong Mon enfant ma vie, qui s’occupe d’elle.

«Nous avons le regret d’annoncer que notre combattante M’mah Sylla, la jeune fille qui a été victime de viol par des médecins et ensuite opérée par ces derniers pour la faire avorter, est décédée ce soir à Tunis, après une septième opération qu’elle a subie cette semaine», a annoncé l’Ong ce dimanche.

Pour rappel, M’mah Sylla, qui se tordait de douleur, s’est rendue à la clinique Enta, afin de se faire soigner. Et c’est là qu’elle a été droguée et violée pour une première fois.

Quand elle s’est rendue dans une autre structure sanitaire pour faire une échographie, car ayant contracté une grossesse suite à sa première agression, elle a de nouveau été violée.

Par la suite, ses bourreaux ont tenté de la faire avorter. Une opération qui, malheureusement, s’est mal déroulée.

Au total, elle a dû subir six opérations à Conakry avant qu’elle ne soit évacuée en Tunisie. Malheureusement, elle n’a pas pu survivre à la septième.

Les auteurs de ce crime odieux sont Patrice Lama, Daniel Lama et Sebory Cissé. Ils ont été arrêtés et mis à la disposition de la justice.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.