fbpx

Burkina Faso : La CEDEAO condamne avec la plus grande fermeté la prise de pouvoir par la force

Burkina Faso : La CEDEAO condamne avec la plus grande fermeté la prise de pouvoir par la force

Dans un communiqué, la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) – dont le Burkina est suspendu des instances depuis le coup d’État de janvier – a « condamné avec la plus grande fermeté la prise de pouvoir par la force qui vient de s’opérer ».

Les putschistes ont promis de convoquer « incessamment les forces vives de la Nation » afin de désigner un « nouveau président du Faso, civil ou militaire ».

La Cédéao trouve « inopportun ce nouveau coup de force au moment où des progrès ont été réalisés (…) pour un retour à l’ordre constitutionnel au plus tard le 1er juillet 2024 ».

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire