fbpx

« Trafic de passeports diplomatiques » : les noms des députés divulgués, une journaliste d’une télé privée affourchée

« Trafic de passeports diplomatiques » : les noms des députés divulgués, une journaliste d’une télé privée affourchée

Le cas du rappeur Kilifeu, arrêté dans le cadre de l’enquête du trafic de passeports diplomatiques suite à l’autosaisine du parquet n’est pas du tout lié avec celui des deux députés. Ces derniers ont été balancés par un Guinéen El Hadji Condé, arrêté à la Cité Aliou Sow à Golf Sud samedi dernier, pour les mêmes faits. Une journaliste d’une chaîne de télévision privée serait impliquée dans cette affaire.

Selon le quotidien L’Observateur, l’interpellation du Guinéen, suivie de la perquisition de son lieu d’habitation, a été sanctionnée par la saisie d’une pile de faux documents, dont une dizaine de faux passeports diplomatiques, ainsi qu’un stock de faux certificats de mariage dont ceux de deux députés.

Interrogé sous le régime de la garde à vue, Condé qui était recherché depuis décembre 2020, suite à la plainte de deux dames : une Sénégalaise et une Guinéenne déclarant lui avoir donné 7,5 millions F Cfa, a reconnu les faits avant de balancer ses présumés complices dont deux députés.

Il cite Boubacar Biaye, député BBY (Benno Bokk Yakaar) président du conseil département de Sédhiou (sud du Sénégal) et Pca (Président du conseil d’administration) de l’Ard et Mamadou Sall, président du conseil département de Salémata (sud-est).

Dans cette affaire, révèle le journal, une journaliste d’une télévision privée de la place est également impliquée. Elle serait activement recherchée par la Dic.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.