fbpx

Rivalités entre République des Valeurs et Pastef : Thierno Alassane Sall affirme qu’il n y a aucun grief contre le parti de Sonko

Rivalités entre République des Valeurs et Pastef : Thierno Alassane Sall affirme qu’il n y a aucun grief contre le parti de Sonko

Le leader de la République des valeurs, Thierno Alassane Sall s’est exprimé ce mardi sur les antoginismes entre son parti et celui du Pastef Les Patriotes de Ousmane Sonko, dans une interview accordée avec nos confrères de L’Observateur. Il a rassuré qu’il n y a « aucun problème » entre les deux formations politiques et que c’est une question de « principes ».

« Nous n’avons de problèmes avec personne. On a des principes et des valeurs sur lesquels on ne transige pas. Nous ne transigeons jamais sur ce que nous estimons être notre part de vérité. Mais doit-on nous taire ou moduler notre part de vérité, parce que tel ou tel parti pourrait se sentir mal. Une grosse erreur de notre culture africaine… », estime l’ancien ministre du Pétrole.

Sur les rivalités, il a fait savoir que ce sont des caractéristiques sur lesquels ils n’ont pas besoin de s’entendre. « Personnellement, j’ai toujours vécu conformément à ce que je pense être ma part de vérité. Rien ni personne ne peut m’empêcher de le dire. Je ne dis pas pour faire mal ou pour faire plaisir, je dis juste ma part de vérité ».

S’agissant de ses relations avec Ousmane Sonko, Thierno Alassane Sall affirme qu’ils ont des « relations chaleureuses et même fraternelles ». « On s’est vu une bonne vingtaine de fois. On communique profondément. J’ai avec des responsables de Pastef Les Patriotes des relations que j’ai avec peu d’hommes politiques ».

« Ousmane Sonko et moi, je pense qu’il ne me respecterait plus si je cessais de lui dire ce que je pense d’une situation dans laquelle il peut être mêlé », a conclu le leader de la République valeurs.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.