fbpx

Refus de test ADN : le bureau politique du pastef s’interroge sur la destination du sang de Sonko

Refus de test ADN : le bureau politique du pastef s’interroge sur la destination du sang de Sonko

Pour Bassirou Diomaye Faye, Ousmane Sonko a établi le complot, au-delà de tout, pendant son audition. Il a apporté des pièces à conviction irréfutables devant le doyen des juges.

Il ajoute que l’audition s’est déroulée sans effusion de sang, parce que les droits du leader du Pastef ont été respectés. C’est donc Macky Sall qui doit arrêter de faire dans l’arbitraire et d’essayer d’intimider les Sénégalais de manière générale.

Quid du test ADN qu’Ousmane Sonko aurait refusé ? Diomaye Faye note que ce dont la justice a besoin pour dire le droit c’est des pièces à conviction avec lesquelles Sonko a démontré le complot. « Les patriotes ne laisseront jamais Ousmane Sonko donner une demi-goutte de son sang. La justice a besoin de preuves pour dire le droit et non de son sang pour aller voir je ne sais qui », explique Bassirou Diomaye Faye.

Dans la même dynamique, il pense qu’il faut que ce rapport soit mis à la disposition des populations qui en ont besoin. Selon lui, aucun secret ne doit entourer ce dossier. Le Sénégal est devenu une terre à scandale et il faut que l’Assemblée nationale déclassifie ce dossier pour le mettre à la disposition de tous. « Une commission d’enquête parlementaire est obligatoire pour sanctionner les comploteurs qui ont causé la mort de plusieurs personnes », conclut-il.

Khadim Diakhate

Laisser un commentaire