fbpx

Passeports diplomatiques : le présumé cerveau décrit par ses proches

Passeports diplomatiques : le présumé cerveau décrit par ses proches

« Il ne s’entend avec personne, il est banni par tous », ceci est un témoignage sur El Hadji Diadji Conde le présumé cerveau sur l’affaire des passeports diplomatiques. Le quotidien l’Observateur est allé vers ses proches pour mieux le connaître.

Ses voisins, amis d’enfance sont unanimes. Il a toujours voulu être riche. Ce qui l’a poussé à tôt arrêter ces études en CM1, pour atteindre son objectif. Ancien footballeur, animateur de boîtes de nuits, transporteur, courtier, il est décrit comme un bagarreur et comme quelque qui aime semer le trouble. L’arrestation de celui qui est né en 1956 à Kédougou ne surprend pas grand monde dans son entourage. Il est aussi divorcé.

Gallaye Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.